•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'empereur japonais exprime ses remords pour la Seconde guerre mondiale

L'empereur japonais Akihito

L'empereur japonais Akihito

Photo : La Presse canadienne / Shizuo Kambayashi

La Presse canadienne

L'empereur japonais Akihito a exprimé son « profond remords » pour les actes posés par son pays durant la guerre, dans un discours prononcé samedi pour souligner le 70e anniversaire de la reddition du Japon durant la Seconde Guerre mondiale.

Le premier ministre Shinzo Abe, lui, n'avait pas voulu, la veille, présenter ses propres excuses aux victimes de l'agression japonaise.

Samedi, M. Abe s'est tenu à l'écart du mausolée controversé de Yasukuni qui honore notamment des criminels de guerre.

Il a plutôt prié et déposé des fleurs dans un cimetière national, pour les soldats anonymes morts.

Plus tard, la cérémonie au stade Nippon Budokan, à Tokyo, a commencé par un moment de silence à midi, pour souligner l'annonce radio qui avait été faite par l'empereur Hirohito, le père d'Akihito, le 15 août 1945.

Pendant son discours, l'empereur Akihito a déclaré avec force que la paix et la prospérité du Japon reposaient sur « le fervent désir de paix » du peuple et a renouvelé son engagement envers le rejet de la guerre.

« En réfléchissant sur notre passé et en gardant en tête le sentiment de profond remords de la dernière guerre, j'espère sincèrement que les ravages de la guerre ne se reproduiront jamais », a déclaré le souverain.

D'après des médias japonais, c'était la première fois qu'il utilisait les mots « profond remords » dans son discours annuel d'anniversaire de fin de la guerre.

Bien que toujours subtiles et plutôt neutres, ces remarques de l'empereur sur le passé de guerre du Japon faites au cours des dernières années captent l'attention. Elles sont souvent présentées dans les médias comme l'antithèse du style belliciste du premier ministre, qui a donné à l'armée un plus grand rôle et modifié la constitution pacifique du pays.

Dans son discours, M. Abe a évité toute référence aux dommages causés par le Japon pour la troisième année d'affilée.

Il a plutôt remercié les victimes de la guerre pour le sacrifice sur lequel sont construits la paix et la prospérité du Japon. Il a tout de même promis de ne jamais répéter « la calamité qu'est la guerre ».

La veille dans un communiqué, M. Abe a reconnu la souffrance des innocents mais n'a pas présenté ses excuses pour les victimes de l'agression japonaise.

Des Japonnais nationalistes rendent hommage à ceux qui sont morts lors de la Seconde Guerre mondiale.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des Japonnais nationalistes rendent hommage à ceux qui sont morts lors de la Seconde Guerre mondiale.

Photo : Reuters

International