•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mike Duffy - Nigel Wright : ce que révèlent 584 pages de courriels

Nigel Wright, Mike Duffy et Ray Novak
Nigel Wright, Mike Duffy et Ray Novak Photo: ICI Radio-Canada

Cinq-cent-quatre-vingt-quatre. Les courriels déposés en preuve au procès de Mike Duffy offrent une plongée en coulisses avec des acteurs-clés du dossier pendant que le scandale devenait public. Radio-Canada les a parcourus pour en ressortir les éléments les plus marquants.

Ces courriels ont été déposés en deux temps, une partie par la Couronne mercredi et l'autre par la défense jeudi. Certains avaient déjà été rendus publics auparavant, que ce soit en cour, dans les médias ou à la Chambre des communes. Mais tous apportent un éclairage unique sur cette affaire, alors que le procès bat son plein.

Les extraits choisis sont en anglais (langue dans laquelle ils ont été écrits), avec leur traduction en français en dessous.


Courriel #21, p. 7

February 6, 2013 7:31 PM
From: Nigel Wright
To: Chris Woodcock Joanne McNamara; Ray Novak; Andrew MacDougall
Subject: Re: Duffy Statement

Agree. But let this small group be under no illusion. I think that this is going to end badly. (...)

6 février 2013, 19 h 31

Je suis d'accord. Mais ne nous faisons pas d'illusion. Je pense que ça va mal finir.

  • Le contexte

Depuis décembre 2012, les médias posent des questions sur les remboursements demandés par le sénateur Duffy pour sa résidence principale. Nigel Wright a approuvé une déclaration écrite que Mike Duffy voulait rendre publique, avec cet avertissement à la fin qui résonne encore aujourd'hui. 


Courriel #193, p. 62

February 22, 2013 12:13 PM
From: Nigel Wright
To: Benjamin Perrin; Chris Woodcock; Patrick Rogers; Stephen Lecce
Subject: Re: Senator Duffy

We are good to go from the PM once Ben has his confirmation from Payne.

22 février 2013, 12 h 13
Nous avons le feu vert du premier ministre, dès que Ben a la confirmation de Payne. 

  • Le contexte

Nigel Wright a été interrogé sur ce courriel qu'il a envoyé au conseiller juridique de M. Harper, Benjamin Perrin. M. Wright a expliqué que cette phrase faisait référence au plan de communication qu'il préconisait à l'époque. Il a assuré que le premier ministre Harper n'était pas au courant quà ce moment-là, le fonds du Parti conservateur était prêt à payer pour Mike Duffy. C'était quand on pensait que la facture s'élevait à 32 000 $.


Courriel #181, p. 59

February 21, 2013 9:49 PM
From: Nigel Wright
To: Benjamin Perrin; Chris Woodcock; Patrick Rogers; Stephen Lecce
Subject: Re: Senator Duffy

All of this assumes Sen. Duffy makes a statement and keeps his communications within the bounds that have been discussed with him. Ben, subject to your views or those of others, I think you could offer the responses below – verbally by phone as that is presumably the best way to avoid misunderstandings. Nigel

1. The Internal Economy Committee will confirm that Senator Duffy has been withdrawn from the Deloitte review

2. There will also be a written acknowledgement that Senator Duffy meets and has always met all requirements necessary to sit as the Senator from PEI.

3. As his apparent ineligibility for the housing allowance stems from his time on the road on behalf of the party, there will be an arrangement to keep him whole on the repayment. His legal fees will also be reimbursed. [I do not know the amount of the legal fees and their reasonableness,

5. The PMO will take all reasonable efforts to ensure that members of the Conservative caucus, if they speak on this matter, do so in a fashion that is consistent with the agreed media lines.

21 février 2013, 21 h 49

Tout cela suppose que le sénateur Duffy fasse une déclaration et garde ses communications dans les limites qui ont été discutées avec lui. Ben, dépendamment de ton avis ou de ceux des autres - je pense que tu pourrais offrir les réponses ci-dessous - verbalement, par téléphone, car c'est probablement la meilleure façon d'éviter des malentendus. Nigel

1. Le Comité de la régie interne confirmera que le sénateur Duffy a été retiré du rapport de Deloitte.

2. Il y aura aussi une reconnaissance écrite que le sénateur Duffy respecte et a toujours respecté toutes les exigences nécessaires pour siéger à titre de sénateur de l'Île-du-Prince-Édouard.

3. Comme son inéligibilité évidente à l'allocation de logement vient de son temps passé sur la route pour le compte du parti, il y aura un arrangement pour le rembourser intégralement. Ses frais juridiques seront également remboursés.

5. Le bureau du premier ministre prendra toutes les mesures nécessaires pour veiller à ce que les membres du caucus conservateur, s'ils parlent à ce sujet, le fassent d'une manière qui soit compatible avec les lignes pour les journalistes.

  • Le contexte

Le chef de cabinet de Stephen Harper écrit au conseiller juridique du premier ministre sortant et d'autres membres du bureau du premier ministre. Ce courriel montre l'étendue des négociations avec l'avocate de M. Duffy pour étouffer l'affaire. Il était alors question que le Parti conservateur paie les dépenses du sénateur.

« On parle ici d'une entente en cinq points très explicite, M. Duffy rembourse le Sénat, le Parti conservateur le compense, rembourse ses frais d'avocats en plus, on manipule ensuite le rapport du Comité de régie interne du Sénat et les travaux du vérificateur Deloitte », écrivait Denis Ferland dans son blogue en novembre 2013.


Courriel #253 p. 79

February 26, 2013 12:52 AM #253
From: Nigel Wright
To: David van Hemmen; Chris Woodcock; Patrick Rogers
Subject: Re: Duffy

Marjory told me. I am beyond furious. This will all be repaid.

26 février 2013, 00 h 52

Marjory m'a dit. Je suis plus que furieux. Tout cela sera remboursé.

  • Le contexte

Réaction de Nigel Wright lorsqu'il apprend que les dépenses inappropriées de Mike Duffy s'élèvent à 90 000 $ et non 32 000 $, car il s'est également fait rembourser des repas à Ottawa.


Courriel #311 p. 95

March 6, 2013 10:19 AM #311
From: Patrick Rogers
To: Benjamin Perrin; Ray Novak; Chris Woodcock; Nigel Wright
Subject: RE: Senator Duffy – request for input please

I have now spoken to Senator Gerstein.
Deloitte has reported to him that their mandate on Duffy comes from a sub-committee chaired by Senator Marshall and that the mandate limits Deloitte's ability to pull off what we want.
I do not believe that this office has seen this mandate.
It seems that our goal to have Deloitte write to the committee stating that their work is done with Senator Duffy's repayment may be impossible due to the wording of this mandate.
I will contact Senator Marshall's office to get the mandate if this chain believes it would be useful.
Senator Gerstein confirmed that his channel into Deloitte is open and is happy to continue assisting

6 mars 2013, 10 h 19

J'ai parlé au sénateur Gerstein.

Deloitte lui a rapporté que leur mandat sur Duffy vient d'un sous-comité présidé par le sénateur Marshall et que le mandat limite la capacité de Deloitte à enlever ce que nous voulons.

Je ne crois pas que ce bureau ait vu ce mandat.

Il semble que notre objectif que Deloitte écrive au comité que leur travail est fini avec le remboursement du sénateur Duffy soit impossible vu la façon dont est rédigé le mandat.

Je vais contacter le bureau du sénateur Marshall pour avoir le mandat si ce groupe considère que ça peut être utile.
Le sénateur Gerstein a confirmé que son contact à Deloitte est ouvert et prêt à continuer d'aider.

  • Le contexte

Ce courriel montre les efforts déployés par le bureau du premier ministre par l'entremise du sénateur Gerstein pour tenter d'influencer le travail de la firme Deloitte, embauchée par le Séant pour effectuer une vérification externe des dépenses de Mike Duffy.

Nigel Wright avait approché ce dernier, qui dirige le fonds du Parti conservateur, pour que le parti rembourse les frais de Mike Duffy, qui étaient alors de 32 000 $. Le sénateur Gerstein a déclaré à la Gendarmerie royale du Canada qu'il était prêt à le faire, mais les frais se sont avérés être de 90 000 $. C'est finalement Nigel Wright qui a émis un chèque à M. Duffy, à même son argent - ce dont il a informé le sénateur Gerstein.


Courriel #406 p. 116

March 23, 2013 1:20 PM
From: Nigel Wright
To: David van Hemmen
Subject: Fw: Follow-up

My cheque is in the correspondence folder. I don't have enough funds in my chequing account, so I have emailed Murray Culligan to ask him to transfer them in from another account. You might call him on Monday morning to assure that he is doing it, as I date my cheque for Monday and I expect them to negotiate it that day. Thanks.
Nigel

23 mars 2013, 13 h 20

Mon chèque est dans le dossier de correspondance. Je n'ai pas suffisamment de fonds dans mon compte chèques, donc j'ai contacté par courriel Murray Culligan pour lui demander de les transférer dans un autre compte. Vous pourriez l'appeler lundi matin pour vous assurer qu'il le fait, comme j'ai daté mon chèque pour lundi, j'attends d'eux qu'ils négocient ce jour-là. Merci.
Nigel

  • Le contexte

Nigel Wright écrit à son assistant David van Hemmen et évoque avoir lui-même fait un chèque au sénateur Duffy pour l'aider à rembourser ler Sénat pour ses dépenses contestées. 


Courriel #551 p. 155

May 14, 2013 10:45 AM #551
From: Andrew MacDougall
To: Jeremy Hunt; Carl Vallée
Cc: Nigel Wright
Subject: Heads up CTV

Hey guys –
Heads up – Fife has asked me if Nigel co-signed a loan to help Duffy pay off debts to Senate.
I've spoken with Nigel: line I'll be delivering is:
Mr. Duffy had paid back the expenses in question – and no taxpayer resources were used.
We reiterate our call on Liberal Senator Mac Harb to repay the51k he owes.
(Fife knows Party didn't pay Duffy sums. I am neither confirming, nor denying any Nigel involvement).
Carl – would recommend we sidestep CTV if there's any indication they'll ask on this topic.
Andrew

14 mai 2013, 10 h 45 

Salut les gars -

Un aperçu - Fife m'a demandé si Nigel avait cosigné un prêt pour aider Duffy à rembourser ses dettes au Sénat.

J'ai parlé avec Nigel : la ligne que je vais prononcer est :

M. Duffy a remboursé les dépenses en questions - et l'argent des contribuables n'a pas été utilisé.

Nous réitérons notre appel au sénateur libéral Mac Harb de rembourser les 51 000 $ qu'il doit.

(Fife sait que le parti n'a pas payé la somme de Duffy. Je ne confirme ni n'infirme quelconque implication de Nigel.

Carl - Je recommanderais de contourner CTV s'il y a une indication qu'ils comptent poser une question à ce sujet.

Andrew

  • Le contexte

Le directeur des communications de Stephen Harper décrit ce qu'il compte déclarer aux médias ce jour-là, alors qu'un premier reportage évoque publiquement les dépenses de M. Duffy.


Courriel #553 p. 155

May 14, 2013 10:54 AM
From: Nigel Wright
To: Jeremy Hunt; Andrew MacDougall; Carl Vallée
Subject: Re: Heads up CTV

The PM knows, in broad terms only, that I personally assisted Duffy when I was getting him to agree to repay the expenses. On the specific matter, I did not co-sign a loan.

14 mai 2013, 10 h 54

Le PM sait, en termes généraux seulement, que j'ai personnellement aidé Duffy lorsque j'essayais de lui faire accepter de rembourser les dépenses. Sur la question spécifique, je n'ai pas cosigné un prêt.

  • Le contexte

Nigel Wright écrit à trois membres du bureau du premier ministre, en réaction à un premier reportage dévoilant qu'il était secrètement intervenu pour aider le sénateur à rembourser ses dépenses.


Courriel #109 p. 33

February 16, 2013 9:43 pm #109
From: Nigel Wright
To: Benjamin Perrin
Cc: Chris Woodcock; Patrick Rogers
Subject: Re: Residency

(...) We cannot rely on the Senate Leader's office to get this right.
We'll have to do this in a way that does not lead to the Chinese water torture of new facts in the public domain, that the PM does not want.
I am open to other suggestions, of course.

16 février 2013, 21 h 43

On ne peut pas compter sur le bureau du leader du Sénat pour faire ça bien.

Nous devons faire en sorte d'éviter le supplice de la goutte d'eau avec de nouveaux éléments rendus publics peu à peu, ce que le PM ne veut pas.

Je suis ouvert à d'autres suggestions, bien entendu.

  • Le contexte

Nigel Wright écrit au conseiller juridique de Stephen Harper.


Courriel #127 p. 40

February 19, 2013 10:22 am
From: Ray Novak
To: Patrick Rogers; Benjamin Perrin; Nigel Wright; Joanne McNamara; Chris Woodcock Cc: Myles Atwood
Subject: Return on Senate Residency note

PM return on this note reads: "I feel very strongly on Option 1. Had I known we were going down this road I would have shut it down long before this memo." On page 3 he has checked option 1 and written: "As long as they maintain a residency in their province, as per tradition, we will deem that as sufficient for this purpose (as opposed to expenses), i.e. the property requirement = residence. Also, as a practical matter, all the Senators in question spend more than a trivial amount of time in their province. This issue is about $'s, not this."

19 février 2013, 10 h 22

Retour du PM sur cette note : « Je crois fermement en l'option 1. Avoir su que nous allions dans cette voie, j'aurais fermé ce mémo bien avant. » À la page 3, il a coché l'option 1 et écrit : « Tant qu'ils maintiennent une maison dans leur province, selon la tradition, nous allons considérer que c'est suffisant (par opposition aux dépenses), c'est-à-dire l'exigence sur la propriété = résidence. Aussi, dans la pratique, tous les sénateurs en question passent plus qu'une petite période de temps dans leur province. Ce problème est à propos de l'argent, pas ça. »

  • Le contexte

Le bureau du premier ministre discute du plan pour gérer l'affaire des dépenses au Sénat. Ce courriel de son secrétaire principal n'inclut pas le mémo du premier ministre, mais il donne un aperçu de l'opinion du premier ministre sur la question du mandat d'un comité sénatorial. Il s'agit ici de savoir si ce dernier va se pencher sur les règles entourant les dépenses ou les exigences pour définir une résidence principale. 


Courriel #155, p. 50

February 20, 2013 9:57 pm #155
From: Michael Duffy
To: Janice Payne; Chris Rootham
Subject: Wednesday Evening
Janice: 20 Feb 2013

(...) You will be all alone. Your party against you, the Libs against you, the media against you. I said; I admire Harper, but I have to able to look myself in the mirror, etc.

Then Nigel called tonight. I told him what I had sent. He was expansive, saying we (PMO) had been working on lines and a scenario for me, that would cover all of my concerns, including cash for the repayment.

(...) He didn't make a threat, he said he was trying to protect me from this rogue subcommittee. But the treat seems obvious. You take the dive or this sub-committee will throw you out on the residency issue before you've had any kind of hearing.

20 février 2013, 21 h 57

Tu seras tout seul. Ton parti contre toi, les libéraux contre toi, les médias contre toi. J'ai dit : « J'admire Harper, mais je dois être capable de me regarder dans le miroir, etc. ».

Puis, Nigel a appelé ce soir. Je lui ai dit ce que j'avais envoyé. Il parlait beaucoup, disant que le bureau du premier ministre avait travaillé sur les lignes directrices et un scénario pour moi, pour couvrir l'ensemble de mes préoccupations, y compris l'argent pour le remboursement.

Il ne m'a pas fait une menace, il a dit qu'il essayait de me protéger de ce sous-comité aberrant. Mais la menace semble évidente. Tu plonges ou ce sous-comité t'exclut sur la question de la résidence avant la moindre audience.

  • Le contexte

Mike Duffy résume à son avocate, Janice Payne, une conversation qu'il dit avoir eue avec Nigel Wright.


Courriel #230, p. 72

February 22, 2013 4:28 PM #230
From: Michael Duffy
To: Ray Novak
Subject: Re: Checking in

Ray. I can't admit wrong doing. The Senate has to meet me half way. Mike

22 février 2013, 16 h 28

Ray. Je ne peux pas admettre un acte répréhensible. Le Sénat doit faire sa part. Mike

  • Le contexte

Ici, on peut lire la réponse de Mike Duffy à Ray Novak.


Courriel #242, p. 75

February 22, 2013 5:43 PM
From: Nigel Wright
To: Stephen Lecce; Chris Woodcock; Benjamin Perrin; Patrick Rogers; Stephen Lecce; Ray Novak; Andrew MacDougall; David van Hemmen
Subject: Re: Duffy Transcript

I appreciate the work this team did on this. One down, two to go (and one out).

22 février 2013, 17 h 43

J'apprécie le travail que cette équipe a fait dans cette affaire. Un de fait, encore deux (et un dehors).

  • Le contexte

Après plusieurs jours d'échanges, Nigel Wright écrit à plusieurs personnes, notamment Ray Novak, Benjamin Perrin et Andrew McDougall, respectivement secrétaire principal, conseiller juridique et directeur des communications de Stephen Harper. 


L'intégralité des courriels déposés mercredi par la Couronne

Pour les lire sur votre appareil mobile, cliquez ici (Nouvelle fenêtre).


L'intégralité des courriels déposés jeudi par la défense

Pour les lire sur votre appareil mobile, cliquez ici (Nouvelle fenêtre)

Avec Emmanuelle Latraverse et Virginie Gagnon-Leduc.

Politique