•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une ancienne députée du NPD se joint à Forces et démocratie

La députée néo-démocrate de Montcalm, Manon Perreault
La députée néo-démocrate de Montcalm, Manon Perreault Photo: La Presse canadienne / Fred Chartrand
La Presse canadienne

Le parti Forces et démocratie a annoncé mercredi que c'est la députée sortante de Montcalm et ex-néo-démocrate Manon Perreault qui portera les couleurs du parti, dans la même circonscription, lors du scrutin du 19 octobre.

Mme Perreault avait été élue avec 53 % du suffrage exprimé, lors du scrutin de mai 2011, lorsqu'elle portait la bannière du Nouveau parti démocratique. Le NPD l'avait toutefois expulsée après ses démêlés avec la justice. Mme Perreault a en effet été reconnue coupable de méfaits publics, pour avoir faussement accusé une ex-employée d'un vol qui n'a pas été commis. Elle a toutefois interjeté appel et la cause n'a toujours pas été entendue.

« Moi je crois que Manon Perreault est de bonne foi. Nous avons pris le temps de discuter à de nombreuses reprises. Sa version, je la crois. Nous avons bon espoir que les tribunaux en appel – qui ont accepté l'appel, donc qui jugeaient justifié le fait qu'il y ait un appel – vont lui rendre justice », a affirmé le chef de Forces et démocratie, Jean-François Fortin, interrogé à ce sujet au cours d'une rencontre avec la presse.

Sa candidate assure aussi que les électeurs de Montcalm, dans la région de Lanaudière, sont loin de la blâmer. « Est-ce que ça va me nuire? Non, je pense, au contraire. Dans les municipalités de la MRC Montcalm, toute cette histoire-là de méfait public qui m'entoure... les gens me connaissent bien... au contraire, je pense que ça a créé un sentiment de sympathie à mon égard », a dit estimer la candidate Perreault.

Mme Perreault affirme que ses électeurs ne lui parlent guère de ses problèmes judiciaires et apprécient au contraire le fait qu'elle les ait bien représentés lors de son dernier mandat.

Elle qui a récolté plus de 34 000 voix lors du dernier scrutin fédéral dans la même circonscription, mais comme candidate du NPD, n'a pas voulu se donner d'objectif quant au nombre de votes à atteindre cette fois-ci.

Forces et démocratie devrait présenter 20 à 25 candidats lors du scrutin du 19 octobre. Il devrait en avoir choisi une quinzaine « bientôt », a précisé M. Fortin.

Ce jeune parti se décrit comme le parti des régions, qui veut donner une voix aux régions à la Chambre des communes. Son chef estime que trop souvent, les députés sont liés par la « ligne du parti » et n'ont pas suffisamment de liberté de parole, de marge de manoeuvre, et représentent leur parti auprès des électeurs plutôt que leurs électeurs auprès du parti et du gouvernement.

Politique