•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une clientèle chinoise trouve bon marché l'immobilier de Vancouver

Chargement de l’image

Le centre-ville de Vancouver

Photo : ICI Radio-Canada/Philippe Moulier

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La baisse du dollar canadien encourage des investisseurs chinois à acheter des maisons et des appartements à Vancouver, selon Dan Scarrow, un cadre de l'agence immobilière Macdonald Realty qui a ouvert un bureau à Shanghai en janvier.

Il rappelle que le pouvoir d'achat du yuan a augmenté de 25 % depuis 6 à 12 mois par rapport au dollar canadien et que les investisseurs immobiliers délaissent les États-Unis pour le Canada.

« Nous avons l'impression d'être un marché très cher, mais du point de vue mondial, je crois que nous sommes perçus comme très abordables », explique M. Scarrow.

À titre d'exemple, dit-il, « vous ne trouverez jamais une maison individuelle sur une rue ombragée à Manhattan ou Londres, à moins de débourser une somme astronomique. »

Vancouver est aussi une des villes les plus agréables à vivre au monde, d'après des études qui aident les multinationales à déterminer le salaire de leurs employés dépêchés à l'étranger.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !