•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le pays compte-t-il plus ou moins d'emplois depuis l'arrivée de Harper? L'épreuve des faits

Un travailleur du secteur manufacturier

Un travailleur du secteur manufacturier

Photo : Getty Images / Thierry Dosogne

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Justin Trudeau et Thomas Mulcair ont tous les deux critiqué le bilan économique du gouvernement Harper mardi. Le chef du Nouveau Parti démocratique a d'ailleurs dit que sous le règne des conservateurs, des centaines de milliers d'emplois avaient été perdus dans le secteur manufacturier. A-t-il tort ou raison? Vérification des faits.

Un texte de Louis-Philippe OuimetTwitterCourriel

On a perdu 400 000 bons emplois dans le secteur manufacturier depuis que monsieur Harper est premier ministre.

Une citation de :Thomas Mulcair, le 11 août 2015

Thomas Mulcair a raison. Depuis l'arrivée au pouvoir de Stephen Harper, il s'est en effet perdu 391 000 emplois dans le secteur manufacturier, soit près d'un emploi sur cinq dans ce secteur. L'agriculture a aussi écopé, avec une perte de 53 000 emplois.

Mais Thomas Mulcair ne dit pas tout.

Le manufacturier et l'agriculture sont les deux seules catégories d'emploi qui ont affiché une décroissance. Car toutes les autres industries sont en croissance depuis janvier 2006. En santé, il s'est créé 565 000 emplois. En construction, on compte 305 000 emplois de plus. C'est sensiblement la même chose dans la catégorie des services professionnels et scientifiques. Enfin, en hébergement et en restauration, il y a 200 000 emplois de plus.

Explorez l'évolution de toutes les catégories d'emplois dans notre graphique ci-dessous.

Pour regarder le graphique sur votre appareil mobile, cliquez ici (Nouvelle fenêtre).

Est-ce suffisant?

Pendant les années au pouvoir de Stephen Harper, il s'est créé au total 1,7 million d'emplois.

Mais pendant la même période, la population active a augmenté et tous ces nouveaux emplois n'ont pas été suffisants pour faire diminuer le taux de chômage. Celui-ci a augmenté de 6,6 % début 2006 à 6,8 % en juillet 2015, selon Statistique Canada.

Pour voir l'évolution du taux de chômage sur votre appareil mobile, cliquez ici (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !