•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Google devient Alphabet

Le siège social de Google à Mountain View, Californie

Le siège social de Google à Mountain View, Californie

Photo : AP/Marcio Jose Sanchez

Reuters

Google a annoncé lundi une réorganisation de sa structure par la création d'une nouvelle entité baptisée Alphabet, appelée à devenir la maison-mère de l'ensemble des activités du groupe, y compris du moteur de recherches sur Internet.

Alphabet, dont Larry Page va prendre la direction générale, remplacera Google en tant qu'entité cotée en Bourse et toutes les actions Google vont être automatiquement transformées en titres Alphabet dotés des mêmes droits.

« Cette nouvelle structure va nous permettre de maintenir une attention énorme sur les occasions extraordinaires dont nous disposons au sein de Google », a écrit Larry Page, actuel directeur général de Google, dans un message sur son blogue.

Dans le cadre de cette nouvelle structure, Google conservera les principales activités du groupe, telles que les recherches sur Internet, la publicité, la cartographie, les applications, le système d'exploitation Android, YouTube et les infrastructures techniques.

Certaines filiales, comme Nest, le fabricant de thermomètres connectés, ou Calico, un laboratoire de recherche sur la longévité humaine, sortiront du périmètre de Google pour passer sous le contrôle d'Alphabet.

« Alphabet est essentiellement un assemblage d'entreprises. La principale, bien sûr, est Google, poursuit Larry Page. Le nouveau Google est un peu aminci, les entreprises qui sont assez éloignées de nos principaux produits sur Internet étant désormais placées au sein d'Alphabet. »

À l'issue de cette opération, Sundar Pichai, actuel vice-président chargé des produits, deviendra le nouveau directeur général de Google, dont tous les actuels directeurs vont intégrer la direction d'Alphabet. Ruth Porat, arrivée à Google en mars en provenance de Morgan Stanley, cumulera notamment les postes de directrice financière de Google et d'Alphabet.

Sergey Brin, l'autre cofondateur de Google, va devenir président d'Alphabet et Eric Schmidt en sera le président directeur.

Google a précisé que cette nouvelle organisation entrerait en vigueur « d'ici la fin de l'année ». Le groupe, dont l'exercice fiscal correspond à l'année calendaire, vise notamment à présenter des résultats par activité lors de l'annonce de ses comptes du quatrième trimestre, selon Larry Page.

Cette annonce surprise après la clôture à Wall Street a été saluée par un bond du titre de près de 7 % à 708 $ dans les transactions hors séance.

Expérimenter encore plus

Le géant des nouvelles technologies semble ainsi vouloir se donner les moyens de laisser libre cours à ses projets les plus imaginatifs et ambitieux.

« Cela donne à penser que selon toute probabilité, Google ne va pas ralentir le rythme de ses expérimentations telles que les voitures autonomes. Cela donne à penser qu'ils vont vraiment essayer de se transformer en conglomérat technologique doublé d'un fonds de capital-risque », a dit Michael Yoshikami, responsable du fonds de gestion Destination Wealth Management.

Roger Kay, analyste chez Endpoint Technologies Associates, juge que cette nouvelle structure « a beaucoup de sens à [ses] yeux, car elle procure un degré élevé de flexibilité ».

« Par exemple, si une unité réalise de bonnes ou de mauvaises performances, ils peuvent la développer ou la réduire, ils peuvent nouer des partenariats ou créer de nouvelles sociétés », ajoute-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Économie