•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rapides des Nègres : la ministre Vallée réagit

Le nom des rapides aurait été choisi en la mémoire de deux personnes noires.

Le nom des rapides aurait été choisi en la mémoire de deux personnes noires.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après des militants des droits des Noirs et le mouvement Impératif français, voilà que la ministre responsable de l'Outaouais réagit à propos de l'appellation controversée d'un plan d'eau de la région.

La ministre québécoise de la Justice, Stéphanie ValléeAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La ministre québécoise de la Justice Stéphanie Vallée

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Stéphanie Vallée se dit préoccupée par « des dénominations qui pourraient avoir une connotation blessante ».

« La Commission de toponymie se penche actuellement sur la question et va travailler de concert avec les communautés et les intervenants locaux afin de trouver un toponyme qui va être respectueux et en même temps va conserver ce clin d'oeil là », ajoute la ministre.

Des militants ont demandé au cours des derniers jours au gouvernement québécois de retirer tous les noms de la toponymie québécoise qui comprennent le mot « nègre ».

Le Québec est la seule province au pays où des noms de lieux publics utilisent encore cette expression.

La Commission de toponymie du Québec dit étudier le dossier en collaboration avec les communautés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !