•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Yukon veut encourager l'alimentation locale

Une cliente achète des légumes d'une agricultrice

Le marché de fermiers à Whitehorse tous les jeudis de l'été est le principal point de vente pour les producteurs locaux.

Photo : ICI Radio-Canada/Leonard Linklater

Radio-Canada

Le Yukon veut augmenter la production agricole sur le territoire et encourager la commercialisation de ces produits. Le gouvernement territorial mène jusqu'au mois d'octobre une consultation publique pour le développement d'une stratégie sur les aliments locaux.

Le directeur du secteur agricole du gouvernement du Yukon, Tony Hill, explique que le territoire dépend en grande majorité de l'importation d'aliments pour se nourrir.

« Le Yukon importe 95 % de la nourriture qui est consommée et beaucoup de cette nourriture n'est disponible qu'en saison. Nous voulons rendre ces aliments disponibles plus longtemps durant l'année, augmenter la production et faciliter l'accès des gens à cette nourriture », affirme-t-il.

Le directeur croit qu'il faut notamment améliorer le processus de réglementation et faciliter la vérification de la qualité pour les plus petits fermiers. En ce moment, par exemple, les aviculteurs doivent se regrouper afin de profiter d'un système de classement des oeufs et pouvoir les vendre en épicerie.

Sheila AlexandrovichAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Sheila Alexandrovich opère une ferme biologique près de Whitehorse depuis plus de trente ans.

Photo : ICI Radio-Canada/Claudiane Samson

Sheilah Alexandrovich exploite une fermette depuis plus de 30 ans et enseigne les rudiments de l'agriculture biologique. Elle vend ses produits chaque semaine au marché de fermiers Fireweed de Whitehorse. Le principal obstacle à la production agricole au territoire demeure, selon elle, l'accès à des terrains à prix abordables.Pour augmenter la production agricole au Yukon, Mme Alexandrovich dit qu'il faut encourager les gens à avoir de petits jardins dans leur arrière-cour. Il faut aussi permettre aux fermiers d'utiliser des terrains de la couronne, selon elle.

J'espère que la stratégie n'est pas seulement idéologique et qu'elle va entraîner la réalisation de choses solides comme des terrains entre les mains de gens qui veulent avoir des fermes.

Sheilah Alexandrovich, fermière
devanture de l'épicerieAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'épicerie Farmer Robert's regroupe est une initiative de fermiers de la région de Whitehorse pour faciliter la mise en marché de produits locaux.

Photo : ICI Radio-Canada/Meagan Deuling

Certains fermiers n'ont toutefois pas attendu la mise en place d'une stratégie gouvernementale et comptent ouvrir dans les prochaines semaines une nouvelle épicerie locale, Farmer Robert's. L'entreprise vise précisément à permettre aux fermiers de la région de Whitehorse et Dawson de vendre leurs produits. Des aliments de la Colombie-Britannique viendront compléter l'inventaire. Les propriétaires se chargeront de la bureaucratie entourant la vente d'aliments locaux. Un poste de classement d'oeufs sur place permettra une certification de l'Agence canadienne d'inspection des aliments.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Alimentation et cuisine