•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Festival Musique du bout du monde prend son envol

Le reportage de Martin Toulgoat

Le 12e Festival Musique du bout du monde s'est amorcé jeudi à Gaspé. Malgré une baisse importante de subventions gouvernementales, l'organisation tenait à ne pas toucher à la programmation. Dans ce contexte, les 250 bénévoles jouent un rôle crucial.

François Dumont fait partie de l'équipe de bénévoles sans qui la tenue du festival serait impossible.

Il est souvent le premier et le dernier à quitter le site. Son équipe fait 55 heures de bénévolat en quatre jours.

Ces bénévoles sont encore plus essentiels avec une diminution des subventions gouvernementales de 120 000 $ en deux ans sur un budget de 800 000 $.

L'événement a même réussi à offrir des activités d'avant festival.

On a tendu la main à la mobilisation citoyenne. On a aussi été créatifs pour générer d'autres produits avec des revenus autonomes, si bien que tous les nouveaux produits préfestival pouvaient générer de nouveaux revenus.

Stéphane Brochu, directeur général du festival

Pas question de toucher à la programmation et à cet équilibre entre musique populaire et musique du monde.

« Nos festivaliers, les gens de Gaspé, ont appris à nous faire confiance, poursuit Stéphane Brochu. Ils sont contents de venir voir autant une Angélique Kidjo, qui représente vraiment une musique connue à travers le monde, et un Loco Locass. »

Un incontournable

La communauté s'est approprié l'événement, qui est devenu un incontournable et qui génère d'importantes retombées économiques.

Ce n'est pas compliqué : c'est la plus grosse fin de semaine de l'année. Il ne faut pas la manquer.

Martin Legault, commerçant de Gaspé

François Dumont, comme les autres bénévoles, est prêt à écourter ses nuits pour un événement auquel il croit.

« Notre paye, c'est d'avoir le contact avec les artistes. Ils viennent, on leur sert à manger et on prend le temps de jaser. Pour nous, c'est un peu notre cadeau », conclut-il.

Le festival se déroule jusqu'à dimanche.

D'après le reportage de Martin Toulgoat

Est du Québec

Arts