•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Épandage d'herbicides : des excuses d'Énergie NB et des changements

Énergie N.-B.

Photo : CBC/Shane Fowler

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Énergie NB a présenté ses excuses à des résidents du sud-ouest du Nouveau-Brunswick en raison de son récent programme d'épandage d'herbicides sous des lignes électriques dans la région de Wirral/Hoyt.

La société d'énergie a d'autre part annoncé qu'elle réviserait ses politiques concernant la façon dont elle prévient les résidents de l'épandage à venir dans leur région.

Énergie NB a présenté des excuses particulières à un couple, Wayne et Cheryl Webb, réveillé brutalement un samedi matin à 5 h par le bruit des camions d'épandage qui passaient devant la fenêtre de leur chambre à coucher.

« Nous n'avions reçu aucun avertissement, affirme Cheryl Webb. Pas d'appel, pas d'annonce dans les journaux, rien. Si j'avais su qu'ils venaient, j'aurais fait quelque chose pour les arrêter. Je me serais étendue au milieu de la route! »

Énergie NB contactera dorénavant les résidents qui habitent à moins de 500 mères d'une zone où elle compte faire de l'épandage. Un avis sera donné deux semaines avant que l'épandage commence.

Elle promet également de respecter une zone tampon de 150 mètres entre les zones arrosées et les demeures les plus proches, plutôt que les 15 mètres actuels.

« 90 % de notre épandage se fait en pleine forêt, mais pour ce qui est des 10 % restants, nous voulons établir de bons rapports avec les résidents à proximité », affirme Marie-André Bolduc, une porte-parole d'Énergie NB.

Les Webb ne sont toutefois pas satisfaits des excuses et des changements promis. « Je ne veux pas qu'ils arrosent, point. Ça tue des animaux, ça tue les oiseaux... Je n'accepte pas leurs excuses. », déclare Wayne Webb.

Énergie NB maintient que l'herbicide qu'elle utilise est sécuritaire et qu'il respecte toutes les normes fédérales et provinciales.

Elle insiste pour dire que son programme d'épandage est nécessaire pour empêcher la végétation qui pousse sous ses lignes électriques de provoquer des pannes de courant.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie