•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Côte ouest : des tonnes de débris de tsunami héliportés

Des milliers de tonnes de débris dérivant depuis le tsunami de 2011 au Japon jonchent les côtes de lÎle de Vancouver. bouées, pneus divers sur la plage, avec inscriptions japonaises.

Des milliers de tonnes de débris dérivant depuis le tsunami de 2011 au Japon jonchent les côtes de l'Île de Vancouver

Photo : Le grand nettoyage des rivages canadiens, Aquarium de Vancouver

Radio-Canada

Des tonnes de débris du tsunami japonais de 2011 jonchant la côte ouest du Canada se font héliporter de l'Île de Vancouver pour être emmenés par barge à Seattle où ils seront recyclés.

Un texte de Sophie RousseauTwitterCourriel

Les côtes ouest de la Colombie-Britannique et de l'Alaska sont jonchées de milliers de tonnes de débris ayant dérivé dans le Pacifique après le tremblement de terre et tsunami qui ont frappé le Japon en mars 2011. Des bénévoles et même des étudiants japonais venus prêter main-forte l'an dernier ont patiemment récolté depuis trois ans des centaines de tonnes de déchets sur les côtes escarpées du Canada et de l'Alaska, souvent accessibles seulement par kayak ou hélicoptère.

Des bénévoles ont ramassés des tonnes de débris jonchant les plages de lÎle de Vancouver après le tsunami au Japon en 2011.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des bénévoles ont ramassés des tonnes de débris jonchant les plages du sentier de la côte Ouest, sur l'Île de Vancouver, après le tsunami au Japon en 2011.

Photo : Le grand nettoyage des rivages canadiens, Aquarium de Vancouver

Ces débris ont été rassemblés dans des sacs géants de type agricole de 100 kg chacun et 3334 de ces sacs ont déjà été héliportés des côtes de l'Alaska vers une barge océanique de près de 100 mètres, la Dioskouroi. La barge passera le prochain mois au large de l'archipel des îles du Groupe Broken et dans la baie Barclay, à l'ouest de l'Île de Vancouver, afin de récolter une centaine de ces sacs amassés par des bénévoles de la région de Ucluelet.

Seuls une vingtaine de kilomètres ont jusqu'à présent été nettoyés sur l'Île de Vancouver dont les côtes s'étendent sur plusieurs milliers de kilomètres. Des côtes inaccessibles par route, aux reliefs accidentés difficiles d'approche même par bateau, ce qui rend la tâche périlleuse, explique Kate Le Souef, directrice du programme Le grand nettoyage des rivages canadiens. Un programme géré par l'Aquarium de Vancouver qui a lui aussi bénéficié du financement offert par le gouvernement japonais et déjà nettoyé 3 km le long du sentier de la côte ouest, dans le Parc national du Pacific Rim.

Les côtes de l'Île de Vancouver sont très difficiles, voire dangereuses d'accès. Nous n'avons ramassé qu'une fraction des déchets qui jonchent les plages.

Kate Le Souef, directrice du programme Le grand nettoyage des rivages canadiens, un projet de l'Aquarium de Vancouver et du WWF
Localisation de Ucluelet, côte ouest de l'Île de VancouverAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Localisation de Ucluelet, côte ouest de l'Île de Vancouver

Photo : Wikipedia

Il faudra probablement des années pour débarasser les côtes de ces débris qui ne sont pas seulement issus du tsunami de 2011, estime Kate Le Souef. Il y a près d'une tonne de débris par kilomètre dont des milliers de tonnes de bois, de plastic et de mousse de polystyrène qui continuent de s'échouer sur nos côtes tous les jours, dit-elle.

La Ville de Ucluelet participe à l'enlèvement des débris coordonné entre les agences environnementales de l'Alaska, de la Colombie-Britannique et de plusieurs organisations environnementales. Un programme financé en grande partie par le gouvernement du Japon qui a versé un million de dollars au gouvernement de Colombie-Britannique, lequel redistribue les fonds aux divers efforts de nettoyage.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Environnement