•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Candidature olympique : le maire de Québec dissuade Toronto

Régis Labeaume ne rêve plus des Jeux olympiques.

Régis Labeaume ne rêve plus des Jeux olympiques.

Photo : La Presse canadienne / PC/FRANCIS VACHON

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, déconseille à son homologue torontois de présenter la candidature de sa ville pour les Jeux olympiques de 2024.

Québec a mis en veilleuse le rêve olympique depuis 2011. La possibilité d'être candidate pour les JO d'hiver, possiblement avec une ville américaine, avait été évoquée.

Mais, selon le maire Labeaume, les olympiques entraînent toujours des dépassements de coût et il pense que son homologue John Tory devrait dire non à l'idée.

Laissez-vous pas bousculer par les comités olympiques nationaux. Pensez à vos contribuables. 

Régis Labeaume, maire de Québec

M. Labeaume salue le courage du maire de Boston qui a indiqué plus tôt cette semaine que sa ville retirait sa candidature pour les Jeux de 2024, afin de ne pas faire assumer par sa population un éventuel déficit.

Le maire de Québec rappelle que, selon une étude récente de l'Université Oxford, les Jeux olympiques d'été, de 1960 à 2012, ont enregistré en moyenne des dépassements de budget de 252 %. Il écarte à nouveau une possible candidature de Québec.

Toronto indécise

Le président du Comité olympique canadien, Marcel Aubut, incite Toronto à présenter sa candidature pour les Jeux de 2024, affirmant que les Jeux panam ont été un franc succès.

Pour sa part, le maire Tory veut attendre la fin des Jeux parapanaméricains le mois prochain et mener des consultations publiques, avant de prendre une décision. Toronto a jusqu'au 15 septembre pour soumettre une lettre d'intentions au Comité international olympique (CIO).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !