•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Uber : l'assurance coûterait 23 000 $ aux chauffeurs

La rue Bay au centre-ville de Toronto.
La rue Bay au centre-ville de Toronto. Photo: Annie Poulin
Radio-Canada

À Toronto, des spécialistes de l'assurance automobile affirment qu'il en coûterait environ 23 000 $ par an à un chauffeur d'Uber pour assurer son véhicule. 

Un texte d’Annie PoulinTwitterCourriel

Ils ajoutent que l'assurance offerte par l'entreprise de covoiturage à ses conducteurs n'est pas conforme aux normes ontariennes.

Invité à prendre la parole à l'hôtel de ville de Toronto jeudi, un représentant du Bureau d'assurance du Canada a critiqué le peu d'information disponible sur la police d'assurance d'Uber. « Nous sommes dans le noir en ce qui a trait à ce qui est couvert et ce qui ne l'est pas », affirme Pete Karageorgos, directeur des relations entre les consommateurs et l'industrie.

Dans un courriel, Uber répond avoir toujours clairement indiqué que chaque course est assurée. « Nous continuerons de travailler avec les gouvernements provincial et municipaux pour créer des réglementations permanentes conçues pour cette nouvelle industrie afin que davantage d'Ontariens puissent avoir accès à des options de transport abordables et sur demande », écrit la compagnie.

Lundi, le surintendant albertain des assurances prévenait aussi que l'assurance supplémentaire offerte par Uber est inadéquate puisqu'elle ne respecte pas la réglementation provinciale.

La présidente de Baird MacGregor Insurance, Philomena Comerford, a expliqué que la prime d'assurance d'un chauffeur d'Uber serait probablement de 23 000 $ par année; en comparaison, il en coûte entre 4 000 $ et 10 000 $ au conducteur d'un taxi, et 2 800 $ pour un véhicule non commercial.

Ils ne paient pas la juste prime pour les risques qu'ils prennent.

Philomena Comerford, PDG de Baird MacGregor Insurance

« S'ils venaient ouvertement sur le marché, on pourrait leur offrir une entente similaire à celle des chauffeurs de taxi », a-t-elle expliqué. L'entreprise qu'elle dirige assure plusieurs propriétaires de taxi.

Selon le Bureau d'assurance du Canada, l'Ontario devrait s'inspirer du modèle californien, où les assureurs offrent une protection en fonction de l'usage que les chauffeurs font de l'application pour téléphone intelligent.

Uber, pour sa part, réitère que tous ses chauffeurs sont assurés. L'entreprise ajoute qu'elle participe activement à la création de nouvelles réglementations avec les gouvernements et ce afin que les Ontariens aient plus de choix en matière de transport.

Ontario

Société