•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

N.-B. : aires de 30 hectares désormais protégées dans la Péninsule acadienne

marais-lieux-humides

Photo : Joane Bérubé

La Presse canadienne
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Conservation de la nature Canada (CNC) confirme la mise sous protection de 30 hectares de marais salés et de tourbières côtières dans la Péninsule acadienne, au Nouveau-Brunswick.

L'organisme signale ainsi l'aboutissement de six nouveaux projets de conservation dans les baies de Tabusintac et de Neguac. Trois de ces terrains ont été donnés par les propriétaires, Bernise Savoy-Cole, Sarah Savoy, Sabine Dietz et Roland Chiasson.

Les plages et les dunes qui entourent les baies de Tabusintac et Neguac constituent un habitat de ponte essentiel pour le pluvier siffleur, qui est menacé de disparition. Il s'agit aussi d'un site important durant la migration d'une grande variété d'oiseaux.

S'ajoute au territoire protégé un site de 21 hectares comportant une forêt et une tourbière côtière et situé près de Malpec Road.

Paula Noel, directrice des programmes à CNC au Nouveau-Brunswick, estime que l'estuaire de Tabusintac est une région très importante pour la faune.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !