•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saskatoon et Regina ont le taux de criminalité le plus élevé au pays

Une voiture de police de Saskatoon.

Une des nouvelles voitures de police de Saskatoon.

Photo : Police de Saskatoon

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Saskatoon et Regina occupent les première et deuxième places des villes ayant enregistré le plus haut taux de crimes déclarés par la police en 2014.

Selon les données de Statistique Canada dévoilées mercredi, 8229 crimes de tous genres ont été commis à Saskatoon par tranche de 100 000 habitants l'an dernier. À Regina, 7858 crimes ont été répertoriés par 100 000 habitants.

Taux de criminalité les plus élevés au pays en 2014 (par tranche de 100 000 habitants)

  • Saskatoon : 8229
  • Regina : 7858
  • Vancouver : 7425
  • Kelowna : 7374
  • Edmonton : 6783

Les deux plus grosses villes de la Saskatchewan arrivent également en tête de l'Indice de gravité de la criminalité (IGC), qui mesure depuis1998 le volume et la gravité des crimes déclarés par la police.

À Saskatoon, le taux a bondi de 10 % et la ville se retrouve en première position. Cette situation est liée notamment à une hausse des introductions par effraction. La méthamphétamine cristallisée (crystal meth) joue un rôle important dans cette augmentation du crime, mais la ville fait face à un mal plus profond, croit le chef de police de la Ville de Saskatoon, Clive Weighill.

« Nous faisons face à des situations avec des conditions sociales horribles, qui sont idéales pour que les gens se laissent tenter par le crime », a-t-il expliqué. Selon lui, il faut s'attaquer à la pauvreté, au racisme et au manque de logements adéquats pour que la situation s'améliore.

Pour Dwayne Sasakamoose, ancien membre d'un gang de rue et maintenant membre de Str8 Up, qui vise à donner une chance aux ex-membres de gangs de rue de s'en sortir, la solution commence par les enfants. Il aimerait voir plus de ressources et plus de programmes cibler les jeunes à risque.

Amélioration à Regina

L'IGC a baissé de 3 % à Regina, ce qui lui a permis de glisser au deuxième rang du classement. La capitale provinciale a occupait la première position du palmarès depuis que l'indice est calculé.

Le maire de Regina, Michael Fougere, croit qu'il s'agit d'une bonne nouvelle puisque l'IGC a diminué de 55 % entre 2004 et 2014, soit le plus important recul parmi les 33 villes du pays répertoriées par Statistique Canada. La Ville a aussi noté une baisse de 47 % de son taux de criminalité durant la même période. Selon le maire, la baisse est attribuable aux efforts des policiers.

À Saskatoon, le portrait est moins rose pour l'année à venir. Même si le taux de criminalité a diminué d'environ 50 % en 10 ans, le chef de police dénote déjà une hausse des crimes sur le terrain pour l'année en cours. Les crimes contre les biens ont déjà grimpé de 14 %.

Parmi les provinces, la Saskatchewan a affiché l'IGC et le taux de criminalité les plus élevés en 2014, malgré le fait que l'IGC et le taux de criminalité ont diminué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !