•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des résidents du Cap-Breton luttent contre l'expropriation 

Percy MacKenzie, un résident du Cap-Breton.

Percy MacKenzie, un résident du Cap-Breton.

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un homme du Cap-Breton amène la compagnie d'électricité de la Nouvelle-Écosse devant les tribunaux. Percy MacKenzie est insatisfait de l'argent offert par Emera pour l'installation de tours de transmission sur ses terres pour transporter l'électricité de Muskrat Fall.

Un câble sous-marin de 170 kilomètres sera installé entre Terre-Neuve-et-Labrador et le Cap-Breton pour que la Nouvelle-Écosse puisse utiliser l'électricité de Muskrat Falls en 2017.

La compagnie Emera s'occupe d'installer les tours de transmission sur 50 km entre Point Aconi et Woodbine au Cap-Breton.

Ce corridor de transmission traverse 300 propriétés, dont des terres appartenant à Percy MacKenzie à George's River et Bras d'Or. La compagnie assure que sur ces 300 propriétaires, il y a 16 récalcitrants. 

Emera a offert 13 000 dollars à Percy MacKenzie pour un droit de passage. L'homme de 86 ans réclame pour sa part 150 000 dollars. Il assure qu'il ne pourra plus vendre ses terres pour la construction domiciliaire. Emera refuse et menace d'exproprier Percy MacKenzie. Ce dernier a embauché des avocats pour s'en remettre aux tribunaux.

De leur côté, quinze autres propriétaires fonciers insatisfaits du dédommagement offert envisagent d'avoir recours à la Commission provinciale des services publics.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie