•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’identité de l’homme tué par la GRC à Dawson Creek révélée

Photo d'un véhicule de la GRC.

La victime, James Daniel McIntyre, un résident de de Dawson Creek, portait un masque lorsqu'elle a été abattu par la police.

Photo : Rafferty Baker/CBC

Radio-Canada
Mis à jour le 

Le bureau du Coroner de la Colombie-Britannique a annoncé lundi matin que la victime de la fusillade de Dawson Creek (Nouvelle fenêtre) survenue le 16 juillet dernier était James Daniel McIntyre, 48 ans.

L'homme a été abattu par la police en début de soirée sur le stationnement du restaurant Fixx Urban Grill à Dawson Creek, au nord-est de la province. Il a ensuite été transporté à l'hôpital où il a succombé à ses blessures.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a expliqué que des agents ont été appelés à intervenir pour neutraliser un homme agité, qui causait des méfaits et qui perturbait une réunion d'information de la société d'État BC Hydro, à propos du projet controversé de barrage du Site C.

« Un homme sans histoires »

L'enquête menée conjointement par le bureau du Coroner et par le Bureau des enquêtes indépendantes (IIO) se poursuit pour tenter de faire toute la lumière sur les circonstances du drame.

Pour l'heure , le IIO a uniquement confirmé les dires de la police selon lesquels James Daniel McIntyre a montré un comportement agressif envers les officiers et un refus d'obtempérer ayant conduit à la fusillade.

James Daniel McIntyre était un employé du restaurant Le's Family à Dawson Creek. Une femme ayant répondu au téléphone de cet établissement a précisé que la victime était employée à la plonge depuis près de quatre ans. Elle a ajouté que l'équipe du restaurant était « très surprise » par la nouvelle et a décrit James Daniel McIntyre comme « un homme sans histoires ».

Un membre des Anonymous ?

Le collectif Anoymous, un regroupement d'activistes qui s'expriment de façon anonyme sur Internet, a revendiqué, dimanche, la cyberattaque du site web de la GRC et a promis de venger la mort de James Daniel McIntyre qu'il affirme être un membre de son groupe. 

Anonymous a expliqué dans un communiqué publié en ligne qu'il s'agit d'un quatrième membre de son groupe à se faire tuer par des policiers en quatre ans dans le monde. Sur Twitter, où ils sont suivis par 1,5 million de personnes, ils appellent les Canadiens à manifester devant les bureaux de GRC à travers le pays pour protester contre la brutalité policière.

Ni la GRC ni Ottawa n'ont confirmé le lien entre James Daniel McIntyre et le groupe Anonymous. « Nous ne commentons pas sur des menaces spécifiques ou potentielles. Le gouvernement du Canada reste vigilant en surveillant toutes les menaces possibles et met en place des mesures fortes pour y répondre », a déclaré dans un courriel Ted Francis, porte-parole de Services partagés Canada.

Plus de surveillance de la police demandée

Par ailleurs, des organismes de défense des droits de la personne en Colombie-Britannique appellent à plus de surveillance des forces policières après la mort de James Daniel McIntyre jeudi, et celle d'un autre homme à Surrey, samedi.

Au total, six personnes ont été tuées ou blessées gravement par la police dans la province depuis avril. La société Pivot Legal affirme que ce chiffre est bien trop élevé et qu'il dépasse déjà l'ensemble de l'année 2014.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Colombie-Britannique et Yukon

Justice et faits divers