•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La PUGE est imposable, prévient l'Alliance de la fonction publique

Magali Picard, vice-présidente exécutive de l'AFPC pour le Québec

Magali Picard, vice-présidente exécutive de l'AFPC pour le Québec

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

« Soyez vigilants! » clame l'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) au sujet de la Prestation universelle pour la garde d'enfants (PUGE), qui représente, selon elle, un moyen pour le gouvernement Harper de berner les familles à l'approche des élections.

La vice-présidente exécutive de l'AFPC pour le Québec, Magali Picard, affirme que la bonification de la PUGE, annoncée dans le dernier budget fédéral et versée à compter d'aujourd'hui, est teintée de fausseté, étant « loin de répondre à ce qu'on demande depuis longtemps. »

Magali Picard déplore le fait que les conservateurs laissent entendre à des gens qu'ils recevront 720 $ de plus par enfant par année alors que dans les faits, « ce n'est pas ce qui va rester dans les poches des contribuables ».

On demande une aide concrète pour les familles, une prestation universelle au niveau des frais de garde, mais on est loin de ça.

Une citation de :Magali Picard, vice-présidente exécutive de l'AFPC pour le Québec

Dans son dernier budget, Ottawa avait annoncé une bonification pour chaque enfant de moins de six ans (160 $ au lieu de 100 $), ainsi qu'une nouvelle allocation pour les enfants de 6 à 17 ans, de 60 $ par mois et par enfant.

Ce changement signifie le versement aux parents de 1920 $ par an par enfant de 6 ans et moins, et de 720 $ par enfant de plus de 6 ans jusqu'à l'âge de 18 ans. Les nouveaux montants, qui sont imposables, seront rétroactifs au 1er janvier 2015.

La PUGE sera imposable

Magali Picard rappelle qu'une partie de l'argent que recevront les familles dans le cadre de la PUGE devra être retournée en impôts l'an prochain, sauf pour les ménages gagnant moins de 20 000 $.

Ce que la population doit savoir, c'est qu'elle aura une surprise lorsqu'elle fera sa déclaration de revenus au printemps prochain.

Une citation de :Magali Picard

De plus, tient à souligner la vice-présidente exécutive de l'AFPC pour le Québec, il faut savoir que la PUGE remplacera désormais le traditionnel crédit d'impôt pour enfants.

Celui-ci accordait un crédit non remboursable de 2255 $ par enfant, qui se traduisait par un allégement fiscal d'environ 338 $ dans la déclaration de revenus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !