•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vancouver : une faille dans la protection infantile

Stephanie Cadieux, la ministre des Enfants et du Développement de la famille de la C.-B.

Stephanie Cadieux, ministre des Enfants et du Développement de la famille

Photo : CBC

Radio-Canada

Le ministère des Enfants et du Développement de la famille lance la révision d'un dossier à la suite d'allégations selon lesquelles il aurait commis des fautes en donnant à un père de famille un accès non supervisé à ses enfants.

La décision fait suite à un jugement rendu mardi par la Cour suprême de la Colombie-Britannique dans lequel le juge Paul Walker fustige le ministère pour « un mépris indifférent à son obligation de protéger les enfants. »

La justice avait reconnu auparavant que le père avait agressé physiquement et sexuellement ses enfants. Une cour inférieure avait même souligné que l'homme ne devait pas rester seul avec eux.

La province, indique le juge, peut-être tenue de payer des indemnités aux enfants et à leur mère, dont les appels à l'aide lancés en 2009 avaient été ignorés par le ministère, la police et les services sociaux.

La ministre des Enfants et du Développement de la famille, Stephanie Cadieux, n'a pas indiqué si les employés concernés perdront leurs emplois. « C'est une décision très sérieuse qui sera prise en compte attentivement », a-t-elle déclaré.

La police de Vancouver ne dit pas si elle reverra également son rôle dans ce dossier.

Colombie-Britannique et Yukon

Politique