•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fusillade au Tennessee : 5 morts, dont le tireur

Des policiers devant un centre de recrutement de l'armée américaine, à Chattanooga

Des policiers devant un centre de recrutement de l'armée américaine, à Chattanooga

Photo : La Presse canadienne / AP Photo/John Bazemore

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un homme a été abattu par la police après avoir ouvert le feu jeudi midi sur deux installations militaires dans la petite ville de Chattanooga, au Tennessee, dans le sud des États-Unis. Il a tué quatre marines et blessé trois autres personnes, dont un policier.

L'homme armé aurait d'abord tiré à plusieurs reprises depuis son véhicule en direction d'un centre commercial où se trouve un centre de recrutement de l'armée. Il se serait ensuite dirigé vers un centre de réservistes de la marine américaine, situé à environ 10 km du premier endroit, où il aurait abattu quatre marines.

Surveillance policière après la fusillade.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Surveillance policière après la fusillade.

Photo : La Presse canadienne / Tim Barber/Chattanooga Times Free Press

Plusieurs établissements du quartier avaient été placés en confinement, dont un centre commercial, un hôpital et le collège Chattanooga State.

« Horrible incident dans notre communauté », a tweeté le maire de Chattanooga, Andy Berke.

Un acte terroriste?

La responsabilité de l'enquête a été remise au Federal Bureau of Investigation (FBI), qui prévoyait déployer des centaines d'agents sur les lieux jeudi soir.

Le tireur présumé a été identifié comme étant Muhammad Youssef Abdulazeez, 24 ans. Selon le FBI, il aurait agi seul.

Le motif de la fusillade n'est pas encore connu. Et c'est le motif qui déterminera si la tuerie doit être considérée comme un acte criminel ou un acte terroriste, a expliqué l'agent Reinhold.

« Nous allons traiter l'incident comme étant un acte de terrorisme d'origine intérieure jusqu'à ce que nous ayons la preuve que ce n'en est pas un. »

— Une citation de  Ed Reinhold, Agent spécial, FBI

L'agent ajoute que les policiers n'ont aucune indication démontrant que la tuerie pourrait être reliée à quoi que ce soit.

Rien ne permet pour l'instant de faire un lien entre le tireur et une organisation terroriste internationale, a ajouté plus tard en conférence de presse le FBI, qui continue d'explorer cette piste. 

Avec les informations de Reuters, et CNN

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !