•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La stratégie de transport actif de Winnipeg soumise au vote mercredi

Un cycliste circulant sur la rue Sherbrook

Un cycliste circulant sur la rue Sherbrook

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada

Les conseillers municipaux de Winnipeg seront appelés à se prononcer mercredi sur la nouvelle stratégie de transport actif, qui a déjà provoqué d'intenses débats ces dernières semaines.

Le plan qui s'étale sur une durée de 20 ans et qui est évalué à 334 millions de dollars propose d'étendre et d'entretenir le réseau de pistes cyclables qui existe déjà en ville, d'installer des lumières le long des chaussées et d'offrir des installations pour les piétons et les cyclistes.

Cinq conseillers municipaux demandent à la Ville de mettre un frein au projet, estimant que cela coûterait trop cher et forcerait les contribuables à soutenir un projet qui compte beaucoup de lacunes selon eux.

Le vote risque à nouveau de provoquer la controverse à l'occasion de la dernière réunion du conseil municipal avant la pause estivale.

Lorsque le plan a reçu l'approbation du comité exécutif de la Ville la semaine dernière, le maire Brian Bowman avait assuré que les finances de la Ville ne seraient pas compromises par le projet et que rien ne serait construit tant que le conseil municipal n'aura pas approuvé le projet.

Les conseillers Russ Wyatt (Transcona), Jeff Browaty (North Kildonan), Jason Schreyer (Elmwood-East Kildonan), Shawn Dobson (St-Charles) et Ross Eadie (Mynarski) ont de leur côté financé des annonces publicitaires à la radio pour manifester leur opposition au projet et ont exhorté la Ville à se concentrer sur les routes et les trottoirs au lieu des pistes cyclables.

Manitoba

Affaires municipales