•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tragédie d’OC Transpo : la famille de Kyle Nash dépose une poursuite

L'autobus a été lourdement endommagé lors de la collision avec le train de Via Rail.

L'autobus a été lourdement endommagé lors de la collision avec le train de Via Rail.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La famille de Kyle Nash, ce jeune homme de 21 ans qui est mort en septembre 2013 à la suite de la collision entre un autobus d'OC Transpo et un train de Via Rail, a entamé une poursuite judiciaire contre la Ville d'Ottawa, Via Rail, le conducteur de train Kevin McCardle et la succession du chauffeur de l'autobus, David Woodard.

La poursuite a été lancée le 30 juin, puis amendée le 8 juillet. Selon les documents consultés par Radio-Canada, le montant des dommages et intérêts réclamés s'élèvent à au moins 675 000 $.

Kyle Nash, âgé de 21 ans, est mort dans l'accident entre un autobus et un train à Ottawa. Il étudiant à l'Université Carleton.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Kyle Nash, âgé de 21 ans, est mort dans l'accident entre un autobus et un train à Ottawa. Il étudiant à l'Université Carleton.

Cynthia et Richard Nash, ainsi que leur fils cadet Geoffrey, qui résident tous les trois à Ottawa, soutiennent qu'une série de manquements ont mis en danger la vie des passagers et permis à l'accident de se produire.

Par ailleurs, il s'agirait de la première fois que le nom du conducteur de train, Kevin McCardle, est cité dans une poursuite découlant de l'accident.

Ce dernier a coûté la vie au chauffeur d'OC Transpo Dave Woodard et à cinq passagers soit Michael Bleakney, 57 ans, Karen Krzyzewski, 53 ans, Rob More, 35 ans, ainsi que Connor Boyd et Kyle Nash, tous deux âgés de 21 ans.

La procédure de la famille Nash porte à 13 le nombre de poursuites connues qui ont été intentées contre la Ville d'Ottawa, à la suite de l'accident survenu le 18 septembre 2013.

Des allégations sérieuses

La famille Nash accuse Dave Woodard d'avoir conduit dangereusement et à une vitesse excessive, de ne pas avoir été habilité à conduire et d'avoir pris le volant alors qu'il était sous l'emprise de l'alcool ou de la drogue.

L'un des nombreux passages à niveau du quartier Barrhaven à Ottawa.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'un des nombreux passages à niveau du quartier Barrhaven à Ottawa.

Photo : Radio-Canada

Les plaignants soutiennent que la Ville d'Ottawa est elle aussi fautive dans ce dossier pour ne pas avoir assuré un entretien approprié autour du passage à niveau où s'est produite la collision. La Municipalité se voit en outre montrée du doigt pour avoir laissé Dave Woodard conduire un autobus.

Les parents de Kyle Nash n'épargnent pas non plus Kevin McCardle, qui selon eux, n'était pas formé pour conduire un train et n'a pas effectué à temps les manœuvres nécessaires pour freiner le train.

Enfin, la poursuite mentionne la responsabilité de Via Rail dans le manque d'entretien du passage à niveau et la formation insuffisante des conducteurs.

Dans le cadre de deux autres poursuites intentées par des proches de victimes de la collision, la Ville d'Ottawa a affirmé qu'elle n'était pas chargée du train et du chemin de fer, rejetant ainsi la responsabilité de l'accident sur Via Rail et le conducteur de la locomotive. La Municipalité a aussi pris la défense de Dave Woodard en soutenant qu'il était compétent, bien formé et expérimenté.

Une famille qui souffre

Il est mentionné dans la poursuite que Cynthia Nash a subi un choc nerveux à cause de la mort de son fils. Aujourd'hui, elle souffre de stress post-traumatique et de dépression sévère, des troubles qui font l'objet d'un suivi psychologique et d'une médication appropriée.

Elle serait hantée par les images de la tragédie et elle éprouve notamment des pertes de mémoire, ainsi que de la fatigue chronique. Son état fait qu'elle a du mal à occuper pleinement son emploi dans la fonction publique fédérale. Mme Nash pourrait d'ailleurs être amenée à prendre une retraite anticipée du fait de sa condition.

Quant au père de Kyle, Richard Nash, il a du mal à se remettre de la mort de son fils dont il était très proche. Tous deux avaient des centres d'intérêt commun, notamment le sport, la pêche et la plongée sous-marine.

Geoffrey Nash est pour sa part incapable de parler la disparition de son frère avec ses parents. À cause du drame, il a dû interrompre ses études et il accuse maintenant un an de retard dans son cursus postsecondaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !