•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les signaleurs routiers exigent des sanctions plus sévères contre les automobilistes

Les signaleurs routiers souhaitent que les automobilistes québécois soient plus prudents aux abords des chantiers.
Les signaleurs routiers souhaitent que les automobilistes québécois soient plus prudents aux abords des chantiers.

L'Association des travailleurs en signalisation routière du Québec (ATSRQ) demande au ministre de la Justice de changer les lois afin de punir plus sévèrement les conducteurs qui frappent les travailleurs. Cette démarche est reliée à un accident survenu le vendredi 10 juillet à Sutton, sur le chantier de la route 139 Sud.

Un texte de René CochauxTwitterCourriel

Le signaleur Éric Guay dit avoir été volontairement fauché par une automobiliste. Il gérait la circulation en alternance sur la route 139 parce qu'une seule voie était ouverte à la circulation. Le signaleur, panneau d'arrêt à la main, affirme avoir fait signe à une conductrice d'attendre parce que des véhicules circulaient dans la voie inverse sur la route. Celle-ci aurait montré des signes d'impatience, n'a pas respecté les consignes du signaleur, a foncé et a heurté Éric Guay. Celui-ci a été traité à l'hôpital de Cowansville et est en arrêt de travail pour un mois. L'automobiliste a été interceptée un peu plus tard. Elle a reçu un constat d'infraction et une amende de 162 $, et 3 points d'inaptitude ont été enlevés à son permis de conduire.

Une loi plus sévère

L'Association des travailleurs en signalisation routière du Québec déplore le peu de sévérité contre la conductrice. Son président, Jean-François Dionne, les procureurs portent très rarement des accusations au criminel. Après avoir discuté avec des policiers et des procureurs, M. Dionne avance que les policiers et les procureurs seraient prêts à porter des accusations au criminel si une loi existait.

La femme est allé frapper le travailleur. À quand une vraie justice? Quand il y aura un mort?

Jean-François Dionne, Président de l'Associaiton des travailleurs en signalisation du Québec
sutton

Chaque année, il y a environ une trentaine d'accidents impliquant des signaleurs routiers au Québec.

Transports

Politique