•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des chiens à la rescousse d'anciens combattants

Daniel Pelletier, ancien combattant, avec son chien du programme Courageux Compagnons
Daniel Pelletier, ancien combattant, avec son chien du programme Courageux Compagnons Photo: Radio-Canada

Les anciens combattants de la région qui luttent avec un stress post-traumatique peuvent désormais compter sur l'aide de gentils toutous pour affronter leur quotidien. Ces chiens ont été spécifiquement élevés pour apaiser leurs symptômes du SPT.

Ce soir, grâce au programme Courageux Compagnons (Nouvelle fenêtre), au moins une demi-douzaine d'anciens combattants de Rockland, en banlieue d'Ottawa, ont été jumelés à leur chien. C'est une aide précieuse et bienvenue pour ces personnes stigmatisées par la guerre.

Daniel Pelletier, ancien combattant, est agoraphobe. Il a absolument besoin de son chien de service pour faire ses courses.

« Je me concentre sur mon chien. En faisant ça, ben là t'oublies les autres choses d'à côté. Tout ce qui est important, c'est prendre soin de mon chien. »

Tipi est le compagnon de Manon St-Amour qui a servi pendant 15 ans dans les Forces armées canadiennes. Ses cauchemars liés au stress post-traumatique sont parfois trop réels.

Tipi va souvent me réveiller de mes cauchemars. Elle va rester proche de moi, jusqu'au temps que je sache où je suis. [...] Elle me permet d'avoir une vie que j'avais perdue.

Manon St-Amour, ancienne combattante

Une formation sur mesure

Des chiens du programme Courageux CompagnonsDes chiens du programme Courageux Compagnons Photo : Radio-Canada

L'Organisme Courageux Compagnons assure la formation des chiens en fonction du stress et des symptômes éprouvés par leur maître. La formation dure un an.

Des anciens combattants deviennent eux-mêmes formateurs à travers le pays dans ce programme en expansion.

« Au moins 1140 et plus sont certifiés complètement. Les 200 autres sont dans une étape de l'entraînement », détaille Marc Lapointe, directeur national pour Courageux Compagnons

Les besoins sont énormes. Les personnes vivant avec le SPT ont les émotions à fleur de peau et leurs symptômes peuvent être déclenchés par un seul mot

Marc Lapointe, le directeur national du programme, est un ancien tireur d'élite qui est allé en Bosnie et en Afghanistan. Les grands espaces l'effraient.

On a 25-30 ans derrière la cravate. On est habitué de regarder partout. Et tout d'un coup, on se sent seul, donc en danger.

Marc Lapointe, ancien combattant, directeur national, Courageux Compagnons

Son chien est son partenaire, son surveillant et son gardien. Il le sécurise. De bénéficiaire, il est devenu formateur.

Il y a un intérêt chez d'autres comme lui à adhérer au programme, des policiers et des premiers répondants surtout.

La liste d'attente pour profiter des Courageux Compagnons atteint toutefois 350 noms.

Avec les informations de Michel-Denis Potvin

Ottawa-Gatineau

Santé