•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Droits autochtones à l’ONU : l’APN félicite l’Alberta

Le chef de l'Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde.
Le chef de l'Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde. Photo: La Presse canadienne / Adrian Wyld
Radio-Canada

L'Assemblée des Premières Nations (APN) s'est réjouie du pas en avant fait par l'Alberta au sujet de la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones.

Un texte de Samuel Danzon-ChambaudTwitterCourriel

Sa réaction fait suite à la première ministre provinciale Rachel Notley qui s'est engagée mardi dans une lettre à réfléchir sur « comment mettre en œuvre les principes de la Déclaration de l'ONU d'une manière compatible avec notre Constitution et la loi albertaine ».

Adoptée en 2007, la Déclaration de l'ONU énumère les droits individuels et collectifs des peuples autochtones et énonce une série de principes comme l'égalité, le partenariat, la bonne foi et le respect mutuel. La Commission de vérité et réconciliation du Canada demandait, lors de ses conclusions, que le fédéral base ses nouvelles politiques sur ce document.

« La décision de la première ministre Notley fait de l'Alberta un chef de file en matière des droits de la personne au Canada », a loué le grand chef de l'APN, Perry Bellegarde. Il s'est engagé à demander, lors du Conseil de la fédération, la semaine prochaine, aux autres premiers ministres provinciaux de suivre l'exemple de l'Alberta.

Perry Bellegarde a aussi enjoint à Ottawa de « s'engager à mettre en œuvre la Déclaration et de procéder à une revue similaire des lois, des politiques et des programmes fédéraux, de concert avec les peuples autochtones ».

Le Canada avait voté contre l'adoption de la Déclaration, citant diverses inquiétudes entourant les terres, les ressources ou encore les questions militaires. Il avait toutefois publié une déclaration d'appui par la suite.

Dans sa lettre, Rachel Notley reconnaît que « le plus grand défi de la discussion sera lié à la terre et aux ressources », mais croit qu'un « équilibre peut être trouvé ». Elle donne jusqu'au 1er février 2016 à ses ministres pour lui suggérer des idées.

Alberta

Société