•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des autobus hybrides et climatisés à Québec

Le nouvel autobus hybride du RTC est climatisé.

Le nouvel autobus hybride du RTC est climatisé.

Photo : ICI Radio-Canada/Guylaine Bussière

Radio-Canada

De nouveaux autobus hybrides et plus confortables seront mis en service par le Réseau de transport de la Capitale (RTC) à compter du 20 juillet.

Les véhicules sont climatisés, munis de fenêtres plus larges et de quelques sièges supplémentaires. Et puisqu'ils roulent essentiellement à l'électricité, ils sont beaucoup plus silencieux.

Mais ces nouveaux autobus ont un prix : 750 000 $, au lieu des quelque 520 000 $ pour un autobus qui roule uniquement au diesel.

À long terme, on estime que la dépense vaut le coût. La technologie hybride permettra des économies de carburant de 25 %.

Le nouvel autobus hydride du RTC comprend des fenêtres plus larges.

Le nouvel autobus hydride du RTC comprend des fenêtres plus larges.

Photo : ICI Radio-Canada/Guylaine Bussière

« Les économies de carburant sont au rendez-vous, mais on ne pourra jamais compenser l'écart [du coût d'achat des véhicules]. On ne se contera pas d'histoire, mais on pense qu'on peut au moins compenser la moitié de l'ensemble de l'écart sur 16 ans environ », explique Rémy Normand, président du conseil d'administration du RTC.

Son système hybride est semblable à celui de certaines voitures sur le marché. Le système au diesel fonctionne uniquement pour charger les batteries du moteur électrique.

Trente et un autobus seront mis en service d'ici la fin de l'année et une cinquantaine d'autres s'ajouteront au cours des deux prochaines années.

Le véhicule a été testé dans plusieurs conditions depuis janvier. On voulait notamment éviter de revivre les problèmes rencontrés par les Écolobus, entièrement électriques.

La climatisation permettra de maintenir la température à 25 degrés Celsius en été et 22 en hiver.

Le gouvernement provincial assumera 85 % de la facture par le biais de son programme d'électrification des transports.

Québec

Transports