•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment ils ont vécu la crise d'Oka

Radio-Canada

Pendant notre couverture du 25e anniversaire de la crise d'Oka, nous avons rencontré plusieurs personnes qui ont vécu les événements de près. Voici des extraits de ces entretiens, dans lesquels des acteurs de ces événements racontent comment ils ont vécu la crise d'Oka.

Un reportage de Francis LabbéTwitterCourriel

1. SERGE SIMON est l'actuel grand chef de Kanesatake. Le 11 juillet, il se rendait au travail lorsqu'il a aperçu le groupe tactique d'intervention qui s'apprêtait à investir la pinède. Il a fait demi-tour et s'est retrouvé en plein coeur de la fusillade.

Pour voir la vidéo sur votre appareil mobile, cliquez ici. (Nouvelle fenêtre)

2. JEAN-PIERRE GARIÉPY était inspecteur à la Sûreté du Québec au moment de la crise. Il avait sous sa responsabilité des centaines d'hommes. Ce qu'ils ont vécu pendant cette crise avait bien peu à voir avec le travail normal d'un policier, raconte-t-il.

Pour voir la vidéo sur votre appareil mobile, cliquez ici. (Nouvelle fenêtre)

3. MICHEL BEAULNE était restaurateur à Oka. Il a quitté la municipalité en 1994, faute de clients. Quelques jours avant la crise, il a reçu à sa table le ministre de la Sécurité publique, qui lui avait assuré qu'il n'y aurait pas d'assaut de la part des policiers.

Pour voir la vidéo sur votre appareil mobile, cliquez ici. (Nouvelle fenêtre)

Société