•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pétrole en baisse : les sables bitumineux rattrapent le coup

Un puits de pétrole près de Calgary
Un puits de pétrole près de Calgary Photo: Todd Korol / Reuters
Samuel Danzon-Chambaud

La production de pétrole brut a globalement baissé cette année au Canada, alors que celle des sables bitumineux s'est envolée, a indiqué Statistique Canada jeudi.

Selon l'organisme, la production de pétrole brut et d'équivalents (condensat et pentanes plus) a atteint 17,3 millions de mètres cubes en avril, soit une baisse de 1,3 % par rapport à la même période l'an dernier.

Le pétrole brut synthétique, le pétrole brut léger et moyen et le pétrole brut lourd sont notamment en forte baisse, mais ce déclin est toutefois limité par la production des sables bitumineux, qui a bondi de 9,5 %.

Les exportations et les importations sont également à la hausse par rapport à avril 2014. Les importations de pétrole brut et d'équivalents ont augmenté de 36,9 % en un an et atteignaient 3,1 millions de mètres cubes.

Les réserves ont subi une légère diminution de 2,4 % et se chiffraient à 18,3 millions de mètres cubes. Statistique Canada attribue ce fléchissement au « recul de la production et [à] la croissance des exportations ».

Or noir à vendre. Consultez notre dossier.

En un an, les cours des hydrocarbures ont subi une forte dégringolade. Le prix du brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) est passé de 107 $US en juin dernier à environ 50 $ à l'heure actuelle.

Cela a eu d'importantes conséquences au Canada, particulièrement dans le secteur énergétique où des pétrolières ont procédé à de nombreux renvois.

En juin, l'Association canadienne des producteurs pétroliers (CAPP) a revu à la baisse ses prévisions à long terme. Elle anticipe désormais un million de barils de moins par jour en 2030 que ce qu'elle avait prévu un an plus tôt.

Alberta

Ressources naturelles