•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le meilleur ami de personnes diabétiques

Catherine Reeve
Catherine Reeve et Nutella Photo: CBC/Allison Devereaux
Radio-Canada

Une étudiante au doctorat à l'Université Dalhousie, à Halifax, en Nouvelle-Écosse, mène actuellement sa recherche avec un chien qu'elle entraîne à détecter le taux de sucre dans le sang des personnes diabétiques.

Nutella est le nom donné à ce chien de berger de 4 ans qui aide l'étudiante Catherine Reeve à prouver qu'on peut entraîner des chiens à venir en aide aux personnes diabétiques lorsque le taux de sucre dans leur sang devient dangereusement bas.

Jusqu'à présent, les essais donnent un taux de succès de 100 %, dit-elle. Nutella, qui était auparavant un chien de sauvetage, met tant d'enthousiasme à la tâche qu'elle peut la lui faire effectuer 39 fois de suite et l'animal veut encore continuer, contre une petite gâterie, bien entendu.

La technique utilisée est simple. On recueille des échantillons du souffle de personnes diabétiques à différents niveaux de sucre (élevé, moyen et bas) et Nutella doit réagir au niveau critique.

Une fois sa recherche terminée, l'an prochain, Catherine Reeve croit qu'on pourra entraîner des chiens à faire ce travail et, en cas d'alerte, à prévenir un proche du malade, appuyer sur un bouton d'urgence ou même aller chercher pour lui une trousse de secours.

De tels animaux sont déjà fournis par des entreprises privées aux États-Unis ou au Royaume-Uni, mais au coût de dizaines de milliers de dollars.

Au Canada, seulement neuf chiens de service aux personnes diabétiques sont au travail à l'heure actuelle, fournis gratuitement par la fondation Chiens guides Canada.

D'après un reportage de Jean-Albert Maire

Acadie

Animaux