•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Exclusif

Trois-Rivières, laboratoire d'une première étude sur la fluoration de l'eau au Québec

Jeune enfant chez le dentiste

Trois-Rivières, laboratoire d'une première étude sur la fluoration de l'eau au Québec

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les Trifluviens seront au coeur de la toute première étude d'impact de la fluoration de l'eau potable au Québec. Dans un premier temps, les chercheurs s'intéresseront à la santé buccodentaire des enfants de six ans et moins n'ayant pas été exposés au fluor.

À Trois-Rivières, l'eau potable n'est plus fluorée depuis 2008. Avant que la Ville ne recommence à le faire en janvier 2016, la Direction de la santé publique de la Mauricie et du Centre-du-Québec a demandé qu'une étude soit menée afin d'avoir des données récentes sur les effets du fluor. À ce jour, le Québec ne peut que se fier aux résultats de recherches effectuées à l'étranger.

Pour mener le projet, 125 000 $ ont été octroyés au professeur titulaire à la Faculté de médecine dentaire de l'Université Laval, Christian Caron. Ce dernier est également chef du département de médecine dentaire au CHU de Québec.

Selon les critères de l'appel d'intérêt lancé par la Direction de la santé publique, Christian Caron devra dans les prochaines semaines :

  • former une équipe de spécialistes;
  • rédiger un protocole de recherche;
  • mettre sur pied un comité d'accompagnement constitué de citoyens afin d'assurer la transparence du processus;
  • et réaliser la première étape de l'étude, soit dresser le portrait de la santé buccodentaire des enfants de six ans et moins de Trois-Rivières.

Il dispose d'un peu moins de six mois pour mener cette première étape à terme avant que la Ville de Trois-Rivières ne recommence à mettre du fluor dans l'eau potable.

Un dossier qui fait grincer des dents

À Trois-Rivières, le dossier de la fluoration a fait couler beaucoup d'encre au cours des dernières années.

Après de nombreuses démonstrations publiques de la part des opposants au retour du fluor dans l'eau, le conseil municipal s'est malgré tout prononcé pour le procédé en février 2014.

La mobilisation n'a pas diminué pour autant. Le 4 mai dernier, une pétition de plus de 10 000 signatures était remise au député de Maskinongé, Marc H. Plante, pour qu'il la dépose à l'Assemblée nationale.

Trois-Rivières est la seule grande ville du Québec à adhérer au programme de fluoration de l'eau.

Selon les informations de Maude Montembeault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !