•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pospisil battu, mais méritant, Federer gagnant

Vasek Pospisdil en quarts de finale à Wimbledon

Vasek Pospisdil en quarts de finale à Wimbledon

Photo : Getty Images / Julian Finney

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Dans un duel interrompu par la pluie à deux reprises, le Canadien Vasek Pospisil s'est incliné devant l'Écossais Andy Murray en quarts de finale à Wimbledon.

Le numéro 3 mondial s'est imposé en trois manches de 6-4, 7-5 et 6-4 pour atteindre le carré d'as de son grand rendez-vous national pour une sixième fois en sept ans.

De son côté, Pospisil, 25 ans, participait à un premier quart dans un tournoi majeur.

« J'ai beaucoup joué ces derniers jours, a admis Pospisil. Jusqu'à quel point ça a nui à mon jeu contre Andy, je ne sais pas. Mais c'est vrai que je me sentais plus lourd dans la troisième manche. »

« J'ai joué 31 manches en sept jours, ou quelque chose comme ça, a rappelé le Canadien. Et voici que je devais affronter Andy, qui aime les longs échanges. J'aurais aimé être plus reposé. Mais tout de même, je suis content de ma semaine. »

La première manche s'est jouée à peu de choses. Murray a brisé le service de Pospisil pour mener 2-1. Le Canadien n'a pas été en mesure de combler le retard.

À part une occasion où les deux joueurs ont pu se livrer à un échange à couper le souffle, le jeu service volée a eu la cote. Malgré une belle constance, Pospisil n'est pas parvenu à mettre suffisamment de pression sur le champion de 2013.

Après la deuxième interruption en raison de la pluie, les organisateurs ont fermé le toit du court central. Cela a augmenté l'humidité ambiante, ralenti le jeu et avantagé le Britannique.

L'intervention de l'arbitre, de trop?

Pospisil a tenu bon jusqu'au 11e jeu de la deuxième manche. Puis un avertissement de l'arbitre (inutile... et absurde selon les commentateurs américains), pour avoir mis trop de temps à remettre la balle en jeu, a semblé déconcentrer le Canadien qui a perdu son service.

Andy Murray et Vasek PospisilAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Andy Murray et Vasek Pospisil

Photo : Getty Images / Ian Walton

Murray a remporté la manche 7-5 à son service suivant, avec l'aide de l'arbitre, alors que les deux joueurs se dirigeaient vers un bris d'égalité.

« Je crois que bien souvent, ces arbitres veulent avoir leur 15 minutes de gloire, a dit Pospisil après le match. Je ne sais pas pourquoi ils le font à ces moments-là. J'allais servir. Une seconde plus tard, c'était trop tard. Ça ne m'a pas trop gêné. J'ai bloqué ça le plus rapidement possible. »

Mené deux manches à zéro, Pospisil savait donc qu'il aurait à disputer un autre match marathon de cinq manches pour passer en demi-finales.

Au début de la troisième, pendant que les commentateurs parlaient encore de cet avertissement, Pospisil a montré beaucoup de caractère pour gagner le premier jeu, même après un retard de 15-40. Un as lui a ensuite permis de prendre l'avance 2 à 1.

À égalité à 4-4, Murray a brisé le service du Canadien, à bout de souffle, et qui venait de recevoir un autre avertissement de l'arbitre, intraitable.

Murray l'a emporté sur son service à sa troisième balle de match après 2 heures et 14 minutes de jeu.

Le public britannique a salué l'effort de Vasek Pospisil.

Le Canadien a terminé la rencontre avec 9 as, 59 % de réussite sur sa première balle de service, une chance de bris (non convertie) et 34 coups gagnants. On l'a vu à quelques reprises grimacer en regardant sa main droite. 

« Je vais faire une tomodensitométrie (IRM) par précaution, a-t-il révélé, mais je ne crois pas que ce soit sérieux. Je compte bien participer à la Coupe Davis, à moins que l'examen nous apprenne autre chose. »

Privé des services de Milos Raonic, le Canada est l'hôte de la Belgique en quarts de finale de la Coupe Davis du 17 au 19 juillet. 

C'était la quatrième défaite de Pospisil contre Murray en moins d'un an, mais leur première rencontre sur herbe.

Murray participait aux quarts de finale dans un 18e tournoi du grand chelem d'affilée. Il a maintenant une fiche à vie de 128-7 quand il remporte la manche initiale dans un tournoi du grand chelem.

Ce sera Murray contre Federer

En demi-finale, Murray affrontera Roger Federer (no 2). Le Suisse a battu le Français Gilles Simon (no 12) en trois manches de 6-3, 7-5 et 6-2 en 1 heure 35 minutes.

Simon a tout de même a réussi à briser le service du Suisse. C'était la première fois du tournoi que Federer se faisait briser. Ce qui ne l'a apparemment pas dérangé, car il a brisé le service de Simon tout de suite après.

Lors d'une rencontre monotone et perturbée par la pluie, le Suisse a inscrit une sixième victoire d'affilée contre Simon (6-2 au total).

« Je suis plus à l'aise que Gilles sur cette surface, a expliqué Federer. Trois manches, c'est l'idéal. Je pense que c'était la bonne situation avant d'affronter Murray. Contre Andy, forcément, il faudra s'adapter. Il est plus à l'aise sur gazon, il sait comment défendre, attaquer, il connaît mieux les zones. C'est l'un de ceux qui retournent le mieux. Moi, je ne dois pas changer grand-chose. Seulement quelques nuances, un peu de tactique. » 

Sous les yeux de l'Australien Rod Laver, Federer a fait la différence grâce à son redoutable coup droit, sa réussite au filet (21 points sur 31 montées) et un service efficace (11 as).

Djokovic demi-finaliste

Novak Djokovic, tenant du titre, a écarté le Croate Marin Cilic en trois manches identiques de 6-4.

Djokovic a brisé le service de son adversaire une fois dans chaque manche, et s'est donc évité le marathon vécu contre le Sud-Africain Kevin Anderson, qui l'avait poussé à un match en cinq manches disputé sur deux jours.

« Une très bonne performance », a-t-il dit de son travail.

Djokovic atteint sa sixième demi-finale d'affilée à Wimbledon, sa 27e dans un tournoi majeur. Qualifié pour la 27e fois pour la demi-finale d'un tournoi du grand chelem, le joueur de 28 ans est en course pour décrocher son troisième titre à Londres.

Le Serbe retrouvera au prochain tour Richard Gasquet (20e).

Le Français a éliminé  le Suisse Stan Wawrinka (no 4) en cinq manches de 6-4, 4-6, 3-6, 6-4 et 11-9.

« C'était dur et j'ai fait quelques erreurs. Mais il a bien joué. J'ai ressenti de la frustration. Lui il a une grosse confiance, et j'ai dû me battre [...] C'est une victoire incroyable, je suis content de ce que j'ai fait. Je vais essayer de faire pareil contre Djokovic, contre qui j'ai perdu à Paris », a dit Gasquet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !