•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un agent de la faune suspendu pour avoir refusé d’abattre des oursons

Un agent de la faune a refusé d'abattre ces deux oursons

Un agent de la faune a refusé d'abattre ces deux oursons

Photo : Julie Mackey/CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un agent de la faune a été suspendu sans solde pour avoir refusé de tuer deux oursons noirs dimanche dernier en Colombie-Britannique. La mère des petits a été abattue après s'être emparée trop souvent de viande et de saumon dans le congélateur d'une maison mobile au sud de Port Hardy, sur l'île de Vancouver.

Bryce Casavant a préféré amener les oursons dans un hôpital vétérinaire. Ils ont ensuite été transférés vers un refuge, le North Island Wildlife Recovery Association, situé à Errington.

D'après le directeur du refuge, Robin Campbell, l'agent de la faune a agi correctement, car les oursons ne sont pas encore habitués aux humains et peuvent donc être relâchés dans la nature.

Leur mère, par contre, « posait un problème », dit-il.

Les oursons, un frère et une soeur, étaient perchés dans un arbre de la propriété où se trouvait le congélateur et semblaient appeler leur mère lorsque M. Casavant leur a injecté un tranquillisant.

« En 30 ans, c'est la première fois que je vois une telle situation. Il y a sûrement un malentendu [...] J'espère que quelqu'un reviendra à la raison », a déclaré Robin Campbell.

Le ministère de l'Environnement a expliqué qu'il ne pouvait discuter d'une affaire ayant un rapport avec son personnel, car ses employés ont le droit au respect de leur vie privée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !