•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un jardin communautaire dans des sacs à Témiscouata-sur-le-Lac

Le jardin communautaire « dans des sacs » des résidents de l'édifice à logements de l'Office municipal d'habitation de Témiscouata-sur-le-Lac

Le jardin communautaire « dans des sacs » des résidents de l'édifice à logements de l'Office municipal d'habitation de Témiscouata-sur-le-Lac

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les résidents de l'édifice à logements de l'Office municipal d'habitation de Témiscouata-sur-le-Lac ont maintenant accès à un jardin communautaire pas comme les autres. Suivant les techniques de l'agriculture urbaine, les fleurs et les légumes qu'ils bichonnent amoureusement poussent dans des sacs faits de fibres de bouteilles recyclées.

Une résidente, Brigitte Dubé, réclamait depuis quatre ans un bout de terrain pour faire un potager, mais l'Office ne l'autorise pas. La jeune entreprise Coup d'pousses a proposé un compromis : un projet pilote de jardin dans des sacs.

Contrairement aux contenants en plastique, les sacs permettent d'éviter l'étranglement racinaire. Les plantes peuvent respirer, ce qui favorise le rendement.

Quand je les ai vus arriver avec ça, je me suis dit : " Est-ce que ça va pousser là-dedans, tant de choses? Même des pommes de terre? " Mais oui!

Une résidente Brigitte Dubé

Mme Dubé espère ajouter des sacs l'an prochain.

Le jardin communautaire « dans des sacs » des résidents de l'édifice à logements de l'Office municipal d'habitation de Témiscouata-sur-le-LacAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le jardin communautaire « dans des sacs » des résidents de l'édifice à logements de l'Office municipal d'habitation de Témiscouata-sur-le-Lac

Photo : ICi Radio-Canada/Louis Lahaye Roy

Le sens des affaires et l'expérience communautaire

Coup d'pousses aménage des potagers urbains et fournit le matériel requis grâce à une boutique en ligne.

La propriétaire, Julie Grant, rêvait d'une entreprise agricole. Elle allie son sens des affaires à son expérience dans le milieu communautaire pour aménager des potagers urbains et offrir le matériel nécessaire.

Pour elle, le projet a de multiples avantages, en plus d'ajouter des légumes frais à coût minime dans l'assiette des participants.

Ce projet-là vise aussi à favoriser l'entraide et le partage ainsi qu'à créer un lieu de rencontre pour les voisins et voisines.

Julie Grant, propriétaire de Coup d'pousses
Une fleur en boutonAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une fleur en bouton

Photo : ICI Radio-Canada

Julie Grant est prête à répondre à la demande. « J'ai déjà des gens autour de moi qui sont prêts à former une équipe de travail pour répondre aux services d'aménagement de potagers un peu partout dans le Bas-Saint-Laurent », mentionne-t-elle.

Mme. Grant espère que les Bas-Laurentiens se découvriront une passion pour l'agriculture urbaine. Ses produits sont en demande de Rimouski à Edmunston, au Nouveau-Brunswick.

D'après un reportage de Louis Lahaye Roy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec