•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un contrat de 16 millions pour la Davie

La Davie obtient un contrat du fédéral

La Davie obtient un contrat du fédéral.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Ottawa accorde un contrat de 16 millions de dollars au chantier maritime Davie de Lévis pour des travaux visant à prolonger la vie du brise-glace Henry Larsen de la Garde côtière canadienne.

Le contrat permettra de rappeler au travail une centaine d'employés pour une période de 10 mois.

« C'est sûr que c'est une belle nouvelle. On rappelle des gens au travail, mais c'est temporaire, c'est une réparation. Pour Davie, c'est un petit contrat », a commenté Jean Blanchette, le président par intérim du Syndicat des travailleurs du chantier Davie.

Le chantier maritime espère toujours un contrat beaucoup plus important pour transformer un navire commercial en ravitailleur pour la marine canadienne. Ottawa a confirmé son intérêt le 23 juin dernier, mais pas l'attribution du contrat.

La marine canadienne doit se doter de navires de ravitaillement le plus rapidement possible. Ses navires de ravitaillement actuels ont dû être retirés prématurément et la construction des navires de remplacement n'est pas encore amorcée.

« On sait que ça travaille. On n'a pas de nouvelles. On ne sait pas quand ils vont l'octroyer. Ça, c'est un contrat qui va maintenir des emplois », souligne Jean Blanchette.

Davie a obtenu le contrat du brise-glace Henry Larsen au terme d'un processus de soumission. « Tous les chantiers au Canada avaient le droit de soumissionner. Davie a remporté probablement parce qu'ils étaient les moins chers. »

Les travaux s'amorcent en juillet pour se terminer en mai 2016.

En mars dernier, le chantier Davie avait obtenu un contrat semblable, cette fois de près de 14 millions pour le NGCC Earl Grey.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !