•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La qualité de l'eau du lac Saint-Charles inquiète

Le lac Saint-Charles est la principale source d'eau potable de la Ville de Québec.

Le lac Saint-Charles est la principale source d'eau potable de la Ville de Québec.

Photo : Carl Boivin

Radio-Canada

La qualité de l'eau du lac Saint-Charles, principale source d'eau potable de la ville de Québec, préoccupe le maire Régis Labeaume qui promet un plan d'action dès cet automne.

Hier, le chef de l'opposition à l'hôtel de ville a interpellé l'administration Labeaume afin de rendre publique une étude sur la question. Paul Shoiry reproche au maire son inaction dans ce dossier depuis deux ans et un « manque de transparence ».

Un rapport de l'Association pour la protection de l'environnement du lac Saint-Charles (APEL) a été remis il y a près d'un an, mais les résultats ne sont toujours pas connus.

« Un autre été est en train de passer et toujours rien n'est fait pour combattre la dégradation du lac qui est notre principale source d'eau potable », a déploré Paul Shoiry.

Hier soir, au conseil municipal, le maire Labeaume a reconnu être « très préoccupé » par ce dossier. Il a promis un plan d'action dès l'automne pour protéger le lac Saint-Charles ainsi que toutes les sources d'eau de la ville de Québec.

La qualité de l'eau du lac Delage, du lac Beauport, de la rivière Montmorency ainsi que la rivière Saint-Charles et ses affluents préoccupe aussi l'administration municipale.

Le développement en cause

Plusieurs études ont été réalisées au fil des ans. Les spécialistes ont établi que le développement intense dans la couronne nord comme était un des problèmes importants de la détérioration de l'état du lac Saint-Charles, notamment.

« Il va falloir se questionner sur le développement », a laissé entendre Régis Labeaume.

Le maire souligne qu'il doit rencontrer cette semaine les autres maires de la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ) pour discuter de la problématique. « Attendez-nous et vous allez voir au retour en septembre, on va aller beaucoup, beaucoup plus loin que ça », a promis Régis Labeaume

Le gouvernement du Québec oblige les villes à se doter d'un tel plan sur la protection des sources d'eau depuis avril dernier. Le maire Labeaume précise toutefois que la Ville de Québec avait décidé d'agir à cet effet avant même qu'une législation soit déposée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Environnement