•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mythes de Toronto : à quel point connaissez-vous la métropole canadienne ?

Le triste sort de la ville de Gagnon : de la fermeture à la démolition

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

VIDÉO - Dans quelques jours, les yeux de l'Amérique tout entière seront braqués sur Toronto lors de la cérémonie d'ouverture officielle des Jeux panaméricains.

Pour l'occasion, nous avons demandé à des francophones partout au pays de partager leurs impressions de la métropole canadienne et avons vérifié les rumeurs populaires. 

Saurez-vous démêler le vrai du faux dans ces 5 « mythes de Toronto » ?

Un texte de Valérie OuelletTwitterCourriel

Mythe #1 - Toronto est une ville multiculturelle

VRAI. Difficile pour une ville canadienne d'être plus cosmopolite que Toronto. La moitié des Torontois sont nés à l'étranger. On y parle plus de 140 langues et dialectes différents. 

Cliquez ici pour voir notre infographie (Nouvelle fenêtre)

Après Vancouver, où près d'un résident sur 5 est Chinois, c'est à Toronto que l'on retrouve la plus importante communauté asiatique. C'est aussi à Toronto que l'on trouve la plus importante communauté italienne au pays.

Cliquez ici pour voir notre infographie (Nouvelle fenêtre)

Mythe #2 - Il n'y a pas de francophones à Toronto

FAUX. Après Montréal, qui compte 2 371 085 personnes parlant français, Toronto est la métropole canadienne qui compte le plus grand nombre de personnes parlant français (64 765 personnes), selon des données recueillies par Statistique Canada en 2011.

Cela demeure toutefois une goutte d'eau dans l'océan lorsqu'on le rapporte en pourcentage : 1,2 % contre 63,2 % à Montréal et 33,5 % à Moncton.

Le français demeure donc une langue parmi tant d'autres à Toronto. Un Torontois sur trois parle une langue autre que l'anglais ou le français à la maison, par exemple le mandarin, l'italien ou le tagalog.

Cliquez ici pour voir notre infographie (Nouvelle fenêtre)

En revanche, depuis 2005, de plus en plus d'immigrants francophones venus de France, d'Haïti, du Togo, du Cameroun et du Congo, s'établissent à Toronto.

Signe de la popularité croissante du français, certains artistes de la francophonie, comme Stromae, ont inclus Toronto dans leur tournée canadienne. 

Cliquez ici pour voir notre infographie (Nouvelle fenêtre)

Mythe #3 - Toronto est une ville ennuyante

FAUX. Toronto peut sembler grise et peuplée de gens d'affaires, mais elle cache une diversité culturelle impressionnante.

Elle est la ville canadienne comptant le plus grand nombre de festivals par année, dont le très couru Festival international du film de Toronto (TIFF).

Cliquez ici pour voir notre infographie (Nouvelle fenêtre)

Si le Festival International de Jazz de Montréal attire le plus grand nombre de visiteurs au pays (2,5 millions par année), c'est le Carnaval caribéen Scotiabank de Toronto qui génère les plus importantes retombées économiques (470 M$ par année). Le Carnaval caribéen est également le plus grand rassemblement en Amérique du Nord.

Carnaval caribéen de Toronto (archives)Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Carnaval caribbéen de Toronto (archives)

Photo : CP

Selon les chiffres de la Ville de Toronto, une importante communauté d'artistes est établie dans la Ville Reine. On y compte 66 % plus d'artistes que dans n'importe quelle autre grande ville canadienne.

La culture à Toronto - en chiffres

10    Musées municipaux
80    Festivals de films
200  Organismes culturels, troupes de danse et de théâtres et galeries
200  Oeuvres d'art public et monuments historiques
600  Festivals et évènements majeurs à Toronto en 2013
(Source: Ville de Toronto)

Mythe #4 - Toronto est la ville des équipes sportives perdantes

VRAI. Toronto a beau être la ville canadienne comptant le plus grand nombre d'équipes sportives, elle est souvent la risée des amateurs de sports au pays.

Au cours des 50 dernières années, les Maple Leafs de Toronto n'ont remporté qu'une seule Coupe Stanley (1966-1967) et n'ont participé qu'une seule fois aux séries éliminatoires au cours de la dernière décennie.

À titre de comparaison, le Canadien de Montréal a remporté 12 Coupes Stanley depuis 1965 et a participé aux séries éliminatoires huit fois au cours des 10 dernières saisons.

Les Torontois ne peuvent pas non plus espérer des victoires au monticule, puisque les Blue Jays subissent la pire séquence de l'histoire du baseball majeur. Ils n'ont pas participé aux séries éliminatoires depuis 1993.

Quant aux Raptors de Toronto, ils n'ont remporté aucun championnat depuis la création de l'équipe en 1995.

Cliquez ici pour voir notre infographie (Nouvelle fenêtre)

Les Torontois ne sont toutefois pas les seuls amateurs de sports déçus au pays. La ville d'Ottawa peut elle aussi être considérée comme la pire ville des sports au cours des récentes années.

Le dernier championnat de la ville, tous sports confondus, a été obtenu par les Lynx d'Ottawa, l'ancien club-école des Expos de Montréal, en 1995.

Mythe #5 - Toronto est une grande ville américaine

FAUX. Avec ses centaines de gratte-ciels et ses bouchons de circulation monstre, il est facile de voir pourquoi les touristes qui découvrent Toronto la compare souvent à New York...mais si les paysages se ressemblent, la vie y est différente. 

Souvent comparée à Chicago, sa jumelle en taille et en climat, Toronto demeure généralement plus sécuritaire et moins chère. Elle est également loin d'être aussi densément peuplée ou aussi chère que New York, comme le montre l'infographie ci-dessous.

De plus, les jeunes adultes qui veulent faire la fête pourraient bien préférer Toronto à New York, puisque c'est en Ontario que l'âge de la majorité est le plus bas...19 ans versus 21 ans.

Cliquez ici pour voir notre infographie (Nouvelle fenêtre)

Et vous? Qu'avez-vous entendu dire au sujet de Toronto? 

Partagez vos commentaires ci-dessous, sur Twitter (Nouvelle fenêtre) ou encore sur la page Facebook d'Ici Ontario (Nouvelle fenêtre)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario