•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Limoges pourrait avoir sa clinique médicale en 2016

medecin_bureau
Photo: iStock / ISTock

Après des années de démarches, les résidents de Limoges, dans l'Est ontarien, pourraient avoir accès à une clinique médicale dans leur municipalité dans environ un an.

C'est du moins le souhait de la présidente du conseil de clinique de Limoges, Sherley Racine.

« Si j'avais un rêve qui s'accomplit [ce serait] pour la mi-2016. On aimerait ça [...], mais on a encore beaucoup de travail à faire », reconnaît-elle. « On a les doigts croisés. »

On a une population jeune qui arrive à Limoges [...] et notre population vieillissante, comme dans toutes les villes, s'accroît. Alors, on a grandement besoin de ces services.

Sherley Racine, présidente du conseil de clinique de Limoges

Le 23 juin, le comité composé de bénévoles a rencontré près de 10 promoteurs immobiliers de la région, qui ont démontré de l'intérêt pour le projet, ainsi que des investisseurs.

D'ici un mois, « on attend des réponses et des propositions de leur part pour faire avancer le projet », ajoute-t-elle.

Le futur emplacement aurait une superficie de 12 000 à 20 000 pieds carrés et serait situé sur une artère commerciale.

De plus, Mme Racine souligne que quatre pharmaciens et quatre spécialistes, dont un chirurgien-dentiste, étudient la possibilité de venir s'installer dans la future clinique.

Le comité cherche notamment à recruter des optométristes, des psychologues, des physiothérapeutes, des ergothérapeutes, des diététiciennes et des dentistes.

Un guichet unique

Le projet comprend deux volets, soit un carrefour de santé communautaire et une clinique médicale. Le centre de Limoges servirait de guichet unique pour les soins de santé.

Le carrefour communautaire offrira par exemple « des soins pour le diabète, une diététicienne, des clubs de marche. [Les employés pourraient donner] des conseils pour que [les aînés] restent plus longtemps à la maison. Il y a des services pour ceux qui [souffrent de] maladie mentale. Beaucoup de services qu'une clinique médicale ne pourrait pas offrir », illustre Sherley Racine.

Pour sa part, la clinique demeure à la recherche de médecins. Mme Racine reconnaît que les démarches ne sont pas faciles.

Ça fait plus de trois ans qu'on cherche des médecins de famille pour venir s'établir à Limoges.

Sherley Racine, présidente du conseil de clinique de Limoges

« On a des pistes. [...] Je ne pense pas qu'on va avoir la clinique médicale familiale l'an prochain, mais je suis confiante que nous allons pouvoir avoir [le carrefour de santé communautaire]. On y va étape par étape », note-t-elle.

Jusqu'à présent, les résidents de Limoges doivent se déplacer dans les communautés environnantes, comme Casselman ou Emburn, pour recevoir des soins de santé.

« Ces deux municipalités sont en pleine croissance elles aussi. Ou [les résidents] doivent aller à l'urgence en ville ou dans un hôpital à Winchester, qui est à 30 minutes », précise Mme Racine.

C'est un groupe de bénévoles, reconnu par la Municipalité de La Nation, qui travaille à la concrétisation du projet de clinique médicale à Limoges. La Caisse populaire de la localité a aussi contribué au recrutement de médecins. (Source: www.santelimoges.ca)

Ottawa-Gatineau

Santé