•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouveau record pour le marché de l’immobilier en juin dans le Grand Vancouver

Chargement de l’image

Le marché de l'immobilier se porte bien dans la région de Vancouver alors que bon nombre d'économistes prévoient l'entrée en récession du Canada.

Photo : Getty Images/Stockdisc

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Real Estate Board du Grand Vancouver (REBGV) indique que 4375 maisons individuelles ont été vendues en juin dans la région, un chiffre record qui n'avait pas été observé depuis une décennie, selon l'organisme.

Alors que les économistes prédisent que le Canada est sur le point d'entrer en récession, le marché de l'immobilier à Vancouver ne connaît pas la crise. « Il a eu plus de ventes de maisons individuelles le mois dernier que lors de n'importe quel autre mois de juin lors des 10 dernières années », détaille Darcy Mcleod président du REBGV.

Le mois de juin a également été le quatrième consécutif où plus de 4000 maisons individuelles ont été vendues alors que les prix continuent de grimper. Leur prix moyen a augmenté de 14,8 % en un an pour atteindre 1 123 900 $.

« Le marché de l'immobilier fonctionne en cycle, nous sommes dans une phase haute du cycle, comme au milieu des années 2000 », commente Darcy Mcleod. Il explique la situation actuelle par des taux d'intérêt particulièrement bas, une offre moins importante en maisons individuelles, une population grandissante et une économie provinciale plus forte qu'ailleurs au pays ainsi que par le fait de vivre dans une région très convoitée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !