•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La députée Manon Perreault condamnée à 1000 $ d'amende

La députée néo-démocrate de Montcalm, Manon Perreault
La députée néo-démocrate de Montcalm, Manon Perreault Photo: La Presse canadienne / Fred Chartrand

La députée fédérale de Montcalm, Manon Perreault, qui avait été reconnue coupable de méfait public en mars, a écopé d'une amende de 1000 $, vendredi, au palais de justice de Joliette.

Elle sera également soumise à une probation d'un an. Le juge Bruno Leclerc a refusé de lui accorder une absolution conditionnelle ou inconditionnelle.
Mme Perreault s'était retrouvée à la Chambre criminelle de la Cour du Québec pour avoir faussement accusé une ex-employée d'un vol qui, dans les faits, n'avait jamais été commis.

Dans la foulée de cette affaire, Mme Perreault a été suspendue du caucus du Nouveau Parti démocratique (NPD) en juin 2014, et elle siège depuis comme indépendante.
La députée Perreault avait contacté les policiers en déclarant que certains biens avaient disparu et qu'elle soupçonnait une de ses anciennes employées, Me Danielle Bédard, de les avoir fait disparaître. Mais, en rencontrant Me Bédard, les policiers ont entendu une tout autre version des faits.

En fait, Me Bédard avait avisé par écrit la députée Perreault qu'elle avait en sa possession des biens lui appartenant. Mais la députée, de l'avis du juge Bruno Leclerc, a agi dans le but que Mme Bédard « soit soupçonnée indûment d'un crime qu'elle n'avait pas commis ».

Le juge Leclerc estime que « le crime [...] est subjectivement grave », parce qu'il « ne s'agit pas d'un geste spontané, mais réfléchi et qui a été planifié, du moins jusqu'à un certain degré ».

Il faut comprendre que la victimisation de Me Bédard ne s'est pas arrêtée le jour où les policiers ont compris qu'ils étaient en face d'un méfait public. Les effets du crime ont continué bien au-delà de sa rencontre avec les policiers.

Extrait du jugement de Bruno Leclerc, Cour du Québec

Dans son jugement, le magistrat précise aussi que Me Bédard avait intenté un grief contre Manon Perreault, à la suite de son congédiement.

C'est parce que Me Bédard a choisi de collaborer avec les autorités qu'elle a pu établir la fausseté des accusations de Mme Perreault. C'est parce qu'elle avait conservé des copies de courriers ou courriels échangés qu'elle a pu démontrer sa crédibilité.

Extrait du jugement de Bruno Leclerc, Cour du Québec

La circonscription de Montcalm se trouve dans la région de Lanaudière.

Avec les informations de La Presse canadienne

Société