•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inauguration du nouveau toit de la place Nikitotek de Sherbrooke

Des employés construisent le toit de la place Nikitotek à Sherbrooke.

Photo : Émilie Richard

Radio-Canada

Sherbrooke inaugure jeudi le nouveau toit de la place Nikitotek.

Un texte de Marie-Claude Lyonnais TwitterCourriel

La construction de la structure, dont le coût s'élève à 900 000$, a été possible grâce à une entente entre la Ville et le producteur de spectacles Québec Issime. Sherbrooke a financé le projet, et la boîte de production doit rembourser le montant total à la Ville sur une période de dix ans.

Du même coup, Québec Issime devrait présenter des spectacles à la place Nikitotek au cours des dix prochaines années.

« C'est une ville que j'aime et je suis heureux d'y voir la troupe s'y installer pour les dix prochaines années. Ça nous permettra de construire et de voir à plus long terme », indique Robert Doré, producteur des spectacles de Québec Issime.

Le maire de Sherbrooke, M. Bernard Sévigny, a salué pour sa part l'implication de l'entreprise privée dans le développement d'une telle infrastructure municipale. « Dans le contexte actuel, il s'agit d'un modèle d'affaires à privilégier », a-t-il mentionné.

La première de Cow-Boys, de Willie à Dolly, qui en sera à sa deuxième saison à Sherbrooke, sera présentée le 8 juillet. L'installation de ce nouveau toit a d'ailleurs permis certaines innovations au sein du spectacle, qui sera différent de l'année dernière.

Le spectacle sera présenté du 8 juillet au 15 août. Il raconte l'histoire du country en faisant voyager les spectateurs à travers les grandes époques de ce style musical.

L'année dernière, la présentation du spectacle avait généré des retombées économiques de l'ordre de 948 562 $. Au total, ce sont 9849 personnes qui ont assisté au spectacle Cow-boys, de Willie à Dolly à l'été 2014. D'après un rapport de recherche sur l'estimation des dépenses de la clientèle touristique lors de la présentation du spectacle, la moitié des spectateurs étaient des visiteurs résidant à plus de 40 km de Sherbrooke.

C'était Robert Doré qui avait demandé la construction d'un toit sur la scène Nikitotek, à défaut de quoi il menaçait de présenter son spectacle ailleurs. Le contrat, donné sans appel d'offres, a été attribué à l'entreprise Scène Éthique.

Une décision qui avait divisé le conseil municipal

Le fiancement du toit de la place Nikitotek avait créé une certaine division au sein du conseil municipal de Sherbrooke. Quinze conseillers avaient voté pour le projet, tandis que cinq autres s'étaient prononcés contre ce financement. 

Les conseillers opposés affirmaient que le spectacle Québec Issime n'avait pas eu beaucoup de retombées ni d'achalandage. Ils avaient souligné que l'argent serait mieux utilisé ailleurs et que la période de dix ans représentait « un grand engagement pour un projet risqué sans gage de réussite »

Estrie

Arts de la scène