•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mohamed Fahmy fixé sur son sort fin juillet

Mohamed Fahmy obtient un passeport canadien temporaire.

Mohamed Fahmy obtient un passeport canadien temporaire.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le journaliste canadien Mohamed Fahmy et son collègue égyptien Baher Mohamed connaîtront le sort que leur réserve la justice égyptienne le 30 juillet prochain. Un tribunal égyptien rendra son verdict dans le deuxième procès des journalistes d'Al-Jazira accusés d'avoir collaboré avec une organisation terroriste.

Arrêté en décembre 2013, Mohamed Fahmy a été condamné à 10 ans de prison par un tribunal de première instance pour avoir collaboré avec les Frères musulmans. Il avait été arrêté au moment où il couvrait les manifestations qui ont suivi la chute du président égyptien Mohamed Morsi.

Un troisième journaliste d'Al-Jazira arrêté en même temps que ses deux collègues, l'Australien Peter Greste, a été déporté dans son pays d'origine en février dernier.

Mohamed Fahmy avait renoncé à sa citoyenneté égyptienne en espérant aussi être déporté vers le Canada, sans succès. Il a ensuite critiqué le gouvernement canadien et l'a accusé de ne pas avoir déployé un maximum d'effort pour le faire libérer.

Mohamed Fahmy a été libéré sous caution en février dernier après un an d'emprisonnement. Il a ensuite reçu un passeport canadien temporaire en avril. Il attend depuis le résultat de son deuxième procès.

Avec les informations de Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !