•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les chats tuent beaucoup d’oiseaux au Canada

Un chat tient un oiseau dans sa bouche

Photo : Amr Abdallah Dalsh/Reuters

Radio-Canada

Des environnementalistes exhortent les propriétaires de chats domestiques de les garder à la maison pour réduire la mortalité d'environ 200 millions d'oiseaux chaque année au Canada, un chiffre dévoilé par des scientifiques d'Environnement Canada en 2013 dans la revue Avian Conservation & Ecology.

D'après l'étude, (Nouvelle fenêtre) les chats constituent la source principale de mortalité des oiseaux au pays, suivi de collisions avec des fenêtres. Ted Cheskey, un écologiste auprès de Nature Canada, affirme que les chats ont déjà contribué à l'extinction de 34 espèces d'oiseaux dans le monde, en notant toutefois que leur disparition est également précipitée par une perte d'habitat, des pesticides et le réchauffement climatique.

« La Colombie-Britannique a une très importante variété d'espèces à risque, précise M. Cheskey. La vallée de l'Okanagan est peut-être la région qui a la densité la plus élevée d'espèces à risque au pays. »

Par ailleurs, les chats laissés libres dans la nature sont particulièrement dangereux pour la survie des oiseaux dans les îles. Il existe dans ces endroits relativement peu de prédateurs et lorsqu'un chat est introduit dans le secteur, « l'effet peut-être dévastateur, » ajoute M. Cheskey.

Même si les chats sont bien nourris à la maison, ils ont tout de même un instinct de chasseur. « Ils ne mangeront peut-être pas les oiseaux, mais ils leur feront du mal, » précise-t-il.

Nature Canada entend faire passer son message dans une campagne publicitaire qui sera dévoilée en fin d'année.

Alberta

Société