•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vancouver réglemente ses dispensaires de marijuana

Un dispensaire de marijuana à Vancouver

Un dispensaire de marijuana à Vancouver

Photo : Philippe Moulier/ICI Radio-Canada

Radio-Canada

Vancouver est devenu la première ville au Canada à réglementer sa centaine de magasins qui vendent de la marijuana médicinale.

Le feu vert accordé par le conseil municipal est appuyé par le maire Gregor Robertson et ses collègues du parti Vision Vancouver ainsi que par la conseillère Adriane Carr du Parti vert. Il n'a cependant pas obtenu l'aval des trois membres du Non-Partisan Association (NPA).

La mesure oblige les magasins qui proposent du cannabis thérapeutique à payer une redevance de 30 000 $. Ces commerces n'ont également pas le droit d'ouvrir leurs portes à moins de 300 mètres d'une école, d'un centre communautaire ou d'autres commerces similaires.

Cette décision fait suite à des audiences publiques organisées pendant quatre soirées lors desquelles des douzaines de personnes ont exprimé leurs avis.

La ministre de la Santé fédérale Rona Ambrose de dit « déçue » de cette décision. Elle rappelle les troubles mentaux qui peuvent être déclenchés chez les jeunes qui consomment de la marijuana, en particulier les risques de schizophrénie.

« Les magasins qui vendent de la marijuana sont illégaux, dit-elle. Et ils le demeureront sous ce gouvernement conservateur... Nous nous attendons à ce que la police applique la loi. »

Ottawa estime que ces dispensaires sont illégaux et demande que la Ville sévisse, mais Vancouver fait la sourde oreille et cherche plutôt à les encadrer. Elle veut ainsi mieux contrôler l'industrie florissante du cannabis.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Société