•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Découverte d'un aboiteau à New Minas

Aboiteau découvert le long d'un sentier pédestre à New Minas, en Nouvelle-Écosse.

Aboiteau découvert le long d'un sentier pédestre à New Minas, en Nouvelle-Écosse.

Photo : Ken Belfountain

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un aboiteau a été découvert dans un ruisseau de New Minas en Nouvelle-Écosse. Les aboiteaux sont une sorte de digue qu'utilisaient les Acadiens pour cultiver leurs terres près de la mer ou des fleuves. Ce système ingénieux était utilisé par les Acadiens pour assécher les terres humides. À marée haute, l'aboiteau empêchait l'eau de mer d'atteindre le marais de l'autre côté de l'ouvrage. À marée basse, un clapet dans le caniveau laissait s'écouler l'eau du marais vers le large.

L'aboiteau découvert à New Minas se trouvait dans un ruisseau le long d'un nouveau sentier pédestre. C'est Bria Stokesbury, curatrice du Musée du comté de Kings dans la vallée d'Annapolis, qui a fait la découverte il y a trois semaines. 

Bria Stokesbury et Ken Belfountain ont découvert l'aboiteau à New Minas.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Bria Stokesbury et Ken Belfountain ont découvert l'aboiteau à New Minas.

Photo : Ken Belfountain

Une découverte excitante puisque cet aboiteau se trouve dans un ancien village acadien. « Ce secteur était le village de Saint-Antoine établi vers 1682 par Pierre Thériault », explique Ken Belfountaine, membre des Amis de Grand-Pré.

Le professeur d'histoire et d'archéologie à l'Université Sainte-Anne, Marc Lavoie, a vu les photos de l'aboiteau. « Il s'agit d'un tronc d'arbre qui a été évidé pour en faire une conduite pour permettre l'écoulement de l'eau du marais. [...] C'est le premier style qu'on a utilisé ici en Acadie », explique-t-il.

Marc Lavoie est surpris de trouver cet ancien style d'aboiteau sur des terres cultivées vers 1682, alors qu'ils étaient faits de bois scié. Il croit que ça vaudrait la peine d'étudier cet aboiteau.

D'après les informations de Fernande Devost

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie