•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

400 pêcheurs taquinent les poissons pour la fête des Pères

Grand tournoi de pêche du parc Atlas

Le Grand tournoi de pêche du parc Atlas

Photo : Radio-Canada/François Vigneault

Radio-Canada

Environ 400 amateurs de pêche à la ligne se sont donné rendez-vous à Pointe-Verte, au Nouveau-Brunswick, pour le Grand tournoi de pêche du parc Atlas.

Ces adeptes proviennent d'un peu partout. « On a vu des gens de Fredericton, du Québec, de Montmagny, de Memramcook aussi. Des gens de la Péninsule, beaucoup, Tracadie, Caraquet. Évidemment, les gens locaux sont toujours là » », précise Vincent Poirier, organisateur.

Le lac du parc Atlas est un bassin artificiel sur les lieux d'une ancienne carrière. Le lac est ensemencé de l'omble chevalier, une espère proche du saumon.

« On a mis une tonne de poissons dans le lac en prévision du tournoi. On a mis à peu près 900 individus, et on estime qu'il en restait environ 100 avant le début du tournoi. Donc, il y a 1000 poissons dans le lac pour nos pêcheurs en fin de semaine là », explique M. Poirier.

Pour plusieurs pères, ce tournoi annuel est une occasion de passer de bons moments avec leur fils. « Oui monsieur, avec mon gars. C'est le seul gars que j'ai. J'ai trois filles et j'ai un gars », souligne Ludger Comeau, un participant.

« C'est une belle journée. C'est ce qui est le fun. L'année passée, on a poigné de la pluie, c'était froid », rappelle Dominique Comeau, un participant.

Jolène Chiasson-Gionet pratique l'activité avec son grand-père et note que le tournoi attire de plus en plus de filles. « La première année, je n'en ai pas vu, mais là, il y en a de plus en plus. Il y en a tout le temps deux, trois. Il y a beaucoup de filles à cette heure qui aiment faire des activités avec leur père », dit-elle.

Et lorsque le poisson mord à l'appât, les pêcheurs sont joyeux. « J'étais pas mal content là. C'était la première aujourd'hui », s'exclame Jacob Comeau.

Grand tournoi de pêche du parc AtlasAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : Radio-Canada/François Vigneault

Des poissons de grande valeur

Les captures peuvent également devenir très payantes.

« On a 12 poissons dans le lac qui ont une puce électronique insérée. Puis l'heureux qui attrape ces poissons, chanceux là, il peut mériter un prix qui peut aller de 250 $ à 1000 $ », explique Vincent Poirier.

À ce moment, cinq chanceux avaient déjà pêché un poisson de 250 $, mais l'omble chevalier valant 1000 $ était toujours au fond du lac.

D'après un reportage de François Vigneault

Chasse et pêche

Société