•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Basques : de la crème glacée pour stimuler l'économie

Pour le moment, la crème glacée est disponible en deux saveurs.

Pour le moment, la crème glacée est disponible en deux saveurs.

Radio-Canada

Des producteurs laitiers des Basques ont lancé une initiative pour stimuler l'économie de la région. Après trois ans de travail, la crème glacée des Basques a été dévoilée jeudi à Trois-Pistoles.

Les producteurs veulent tester l'intérêt des consommateurs.

Les producteurs veulent tester l'intérêt des consommateurs.

L'idée de créer une crème glacée avec des produits des Basques provient d'une trentaine de producteurs laitiers de la région qui souhaitaient transformer leur lait en région, plutôt que de l'expédier dans des usines à des centaines de kilomètres.

Francis April, président du comité des producteurs explique que pour le moment, deux saveurs sont disponibles. « Dans du court terme, on voulait avoir un produit qui se compare aux produits du marché actuel. Donc vanille et érable, ce sont des produits de base, alors c'est facile pour le consommateur de comparer les produits. »

Mesurer l'intérêt des gens

Cette crème glacée est préparée au centre de développement bioalimentaire de La Pocatière. Si la réponse des consommateurs est suffisamment bonne, une usine de transformation pourrait voir le jour dans la région des Basques.

Il faut voir comment le marché va se comporter. Si c'est bon tant mieux, si c'est moins bon finalement il n'y aura pas eu de risque financier.

Le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Jean D'Amour

« Dès que le marché le justifiera, on va ramener ça ici à Trois-Pistoles et on va fabriquer ça dans les Basques. C'est l'objectif ultime », explique le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Jean D'Amour.

Déjà, 900 pots de 500 millilitres ont été produits. Les producteurs souhaitent relancer la production au cours de l'été afin de mesurer l'intérêt des consommateurs. Un sondage peut d'ailleurs être rempli sur les réseaux sociaux.

Est du Québec

Économie