•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement néo-démocrate albertain ouvre les vannes financières

Les ministres de l'Éducation postsecondaire Lori Sigurdson, des Services à la personne Irfan Sabir, de l'Éducation David Eggen et de la Santé Sara Hoffman (de gauche à droite).

Les ministres de l'Éducation postsecondaire Lori Sigurdson, des Services à la personne Irfan Sabir, de l'Éducation David Eggen et de la Santé Sara Hoffman (de gauche à droite).

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Mis à jour le 

Le gouvernement du Nouveau Parti démocratique de Rachel Notley dépensera 624 millions de dollars supplémentaires dans son budget intérimaire par rapport au budget déposé par l'ancien gouvernement progressiste-conservateur de Jim Prentice.

Un texte de Tiphanie RoquetteTwitterCourriel

Cinq ministères bénéficieront de cet influx d'argent à savoir l'Éducation, l'Éducation postsecondaire, la Santé, les Services à la personne et le ministère du Statut de la femme.

Une version précédente de ce texte faisait état de dépenses totales de 682 millions de dollars et de 103 millions de dollars en Éducation. Le gouvernement a depuis révisé ses calculs.

 L'investissement additionnel en détails (en millions de $)

Le gouvernement reste toutefois vague sur la manière dont il va financer ces nouvelles mesures. La ministre de la Santé Sarah Hoffman a indiqué que les détails seront dans le budget final qui devrait être déposé en octobre. Elle a toutefois souligné que, comme promis lors de la campagne électorale, une partie des revenus proviendront de l'endettement et de l'augmentation de certains impôts.

Le budget intérimaire est en discussion à l'Assemblée législative.

Éducation

Le gouvernement confirme l'investissement de 45 millions de dollars supplémentaires pour ce ministère, comme il l'avait déjà annoncé en mai.

Cet argent permettra de financer la hausse des salaires des enseignants qui a été négociée par contrat et d'assurer un financement suffisant pour la croissance de la population. Les écoles albertaines s'attendent à accueillir 12 000 élèves additionnels à la rentrée de septembre 2015.

Les millions supplémentaires annuleront aussi les réductions prévues aux programmes d'éducation à destination des Premières Nations ainsi qu'à d'autres programmes non éducatifs comme le transport scolaire.

Les syndicats enseignants avaient déjà exprimé leur satisfaction quant à cet investissement additionnel.

Éducation supérieure et Innovation

L'Université de Calgary augmentera ses frais de scolarité de 2,2 % l'an prochain.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'Université de Calgary augmentera ses frais de scolarité de 2,2 % l'an prochain.

Photo : Riley Brandt, Université de Calgary

Ce ministère reçoit 40 millions de dollars supplémentaires en attendant le budget final d'octobre.

Les universités et collèges recevront 2 % de financement additionnel en plus de voir l'annulation de la réduction de 1,4 % prévue à leur budget.

Les frais d'inscription et tout autre frais supplémentaires sont gelés pour deux ans. Le gouvernement néo-démocrate annule également la hausse des frais d'entrée qui avaient été accordés pour 25 programmes universitaires.

Santé

Le ministère reçoit la plus grosse enveloppe avec 500 millions de dollars dédiés à l'annulation des réductions du gouvernement Prentice et au financement de la croissance de la population.

Le gouvernement affirme que cet investissement permettra d'éviter le licenciement de 1500 employés de première ligne. La ministre Sarah Hoffman souligne aussi que l'argent financera les 70 000 nouveaux Albertains attendus dans la province qui auront besoin de services de santé. L'argent couvre ainsi l'achat de vaccins, de médicaments et d'équipements médicaux.

Services à la personne

Trente-neuf millions de dollars sont dédiés à ce ministère pour améliorer les programmes à destination des enfants, des familles, des femmes à risque et des autochtones. Du nouveau financement sera ainsi investi dans les refuges d'urgence pour femmes battues.

Le protecteur de l'enfance de l'Alberta, Del Graff.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le protecteur de l'enfance de l'Alberta, Del Graff, a déposé son rapport annuel cette semaine

Photo : Ici Radio-Canada

De nouvelles bourses seront également disponibles pour les municipalités qui lancent des initiatives communautaires pour les familles.

Le ministre Irfan Sabir a cependant précisé qu'il ne pouvait pas rétablir le financement du protecteur de l'enfance de l'Alberta parce qu'il s'agissait d'une décision de l'Assemblée législative. Il a toutefois assuré qu'il allait se pencher sur ce dossier. 

Statut de la femme

Un million de dollars de l'enveloppe du ministère des Services à la personne servira à aider les initiatives du nouveau ministère au Statut de la femme. L'Alberta n'avait pas de ministère attaché à cette question depuis près de deux décennies.

Le nouveau ministère dirigé par Shannon Philipps, qui est aussi responsable de l'Environnement et des parcs, aura une tâche immense à accomplir avec cette petite enveloppe. Selon le document du budget intérimaire du gouvernement, le ministère devra lancer des initiatives pour la prospérité, la santé, les droits, la participation démocratique des femmes et contre les violences faites aux femmes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Politique provinciale