•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6000 km de marche pour souligner l'importance des soins palliatifs

Ian Bos lors de son passage à Trois-Rivières

Photo : Marie-Ève Cousineau, Radio-Canada

Radio-Canada

La Ville de Trois-Rivières a accueilli un marcheur venu de la Nouvelle-Écosse jeudi matin. Ian Bos, 39 ans, traverse le Canada à pied pour sensibiliser la population à l'importance des soins palliatifs.

Le père de Ian Bos est décédé en janvier d'un cancer du poumon. Son fils a été impressionné par la qualité des soins qu'il a reçus à New Glasgow en Nouvelle-Écosse.

Il a donc entrepris un périple de 6000 km, jusqu'en Colombie-Britannique, pour amasser 25 000 dollars pour la maison qui a offert des soins palliatifs à son père ainsi que pour d'autres organismes au pays.

Ian Bos devrait arriver à Montréal dimanche, à l'occasion de la fête des Pères. Il espère terminer son périple à la mi-octobre.

Selon la directrice générale des relations extérieures de la Fédération du mouvement Albatros du Québec, Hélène René, la campagne de sensibilisation de Ian Bos est importante. « On manque surtout de demandes pour faire travailler nos bénévoles. Parce que, vous savez, quand on a une personne malade dans notre famille, on veut la garder pour soi, on ne veut pas la partager avec un autre. Donc, on a plus de difficulté à demander de l'aide. »

La Fédération compte environ 1000 accompagnants bénévoles.

À Trois-Rivières, la Maison Albatros compte six lits, ce qui n'est pas suffisant pour répondre à la demande. De 15 à 20 personnes sollicitent ses services chaque mois.

Mauricie et Centre du Québec

Société