•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inconduite sexuelle dans l'armée : le général Lawson s'empêtre dans ses propos

Le chef d'état-major des Forces armées canadiennes, Tom Lawson en entrevue au réseau CBC

Le chef d'état-major des Forces armées canadiennes, Tom Lawson en entrevue au réseau CBC

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Avant même que ne soit diffusée mardi soir une entrevue qu'il a accordée au réseau CBC, le général Tom Lawson a présenté ses excuses pour ses propos concernant les comportements sexuels inappropriés de certains de ses soldats.

Lors de l'entrevue, dont des extraits diffusés plus tôt ont mis le feu aux poudres sur les réseaux sociaux, le chef d'état-major des Forces armées canadiennes a déclaré que « la persistance des plaintes pour inconduite sexuelle dans l'armée est due au fait que les êtres humains sont biologiquement programmés différemment ».

« Je m'excuse de mes propos bizarres concernant les écarts de conduite au sein des forces armées, a-t-il expliqué par la suite dans un communiqué. L'inconduite sexuelle sous toutes ses formes est inacceptable. »

« Mon commentaire sur l'attirance biologique en tant que facteur d'inconduite sexuelle ne visait en aucun cas à dispenser de responsabilités les personnes ayant commis une inconduite. »

— Une citation de  Le chef d'état-major des Forces armées canadiennes Tom Lawson

Le Parti libéral a tout de suite réagi en réclamant la démission du général.

« C'est extrêmement troublant de voir le chef de la défense nationale parler d'un sujet aussi troublant et de dire que c'est parce que nous sommes faits différemment, que c'est biologique. Venant du chef de l'armée canadienne c'est vraiment troublant. Et c'est une personne, comme on le sait, qui n'avait pas trouvé nécessaire il y a un an de faire une enquête. Et puis, c'est très clair qu'il n'est pas branché à la réalité », a dit le député libéral Marc Garneau.

Pour sa part, le député néo-démocrate Jack Harris a mentionné qu'il est « incroyable d'entendre des déclarations semblables au plus haut niveau de la hiérarchie militaire. Ce sont des attitudes comme celles-là qui nous ont menés aux problèmes actuels ».

Le porte-parole du ministre de la Défense Jason Kenney a réagi en indiquant que « le chef d'état-major s'est excusé pour ses commentaires inappropriés. Quiconque choisit de servir le pays ne devrait jamais se rendre coupable d'inconduite sexuelle ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !