•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Production hâtive pour un projet de la pétrolière Impériale

Exploitation des sables bitumineux de l’Alberta

Exploitation des sables bitumineux de l’Alberta

Photo : La Presse canadienne / Larry MacDougal

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'important projet d'expansion de l'exploitation des sables pétrolifères de Kearl (Nouvelle fenêtre), dans le nord de l'Alberta, est terminé et a entamé sa production plus tôt que prévu, a indiqué mardi la pétrolière Impériale.

L'expansion du projet situé au nord-est de Fort McMurray, en Alberta, a coûté 9 milliards de dollars à l'Impériale (Nouvelle fenêtre) et devrait éventuellement permettre de produire 110 000 barils de pétrole brut par jour, ce qui doublerait la production de l'ensemble du projet Kearl à 220 000 barils par jour.

Au plus fort de la construction, les travaux d'expansion de Kearl comptaient sur un effectif de plus de 5000 personnes.

L'analyste Arthur Grayfer, de Marchés mondiaux CIBC, a souligné que la mine entreprenait ses activités en respectant son budget, environ un mois plus tôt que prévu.

La phase initiale du projet, dont la cible de production est aussi de 110 000 barils par jour, a entrepris ses activités il y a plus de deux ans.

Au cours du premier trimestre de cette année, la phase initiale de Kearl a affiché une production quotidienne moyenne de 95 000 barils.

Le développement initial avait coûté 12,9 milliards de dollars, soit 2 milliards de dollars de plus que prévu, l'Impériale s'étant heurtée à des retards dans le transport d'énormes modules fabriqués en Corée du Sud jusqu'au site minier.

Le projet Kearl est un partenariat entre la pétrolière Impériale et sa société mère américaine, ExxonMobil.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !